« Sans l'intervention de la police il l'aurait tué »

C'est bien la tentative de meurtre par dol éventuel qui a été retenue par le tribunal cantonal ...
« Sans l'intervention de la police il l'aurait tué »

Le tribunal cantonal à Porrentruy a condamné ce mercredi en appel un homme à 5 ans de prison suite à une agression dans un bar de Porrentruy

Palais de justice photo: archives

C'est bien la tentative de meurtre par dol éventuel qui a été retenue par le tribunal cantonal de Porrentruy en appel dans une affaire de violente agression. Le prévenu écope de 5 ans de prison  ferme pour des faits remontant à l'été 2014 dans un bar de la cité bruntrutaine. L'homme avait frappé le plaignant au visage à plusieurs reprises avec un verre brisé. Il avait déjà été condamné en première instance en janvier dernier mais contestait la qualification de tentative de meurtre. Selon le prévenu, il ne s'agissait que d'une altercation mais le tribunal a confirmé ce mercredi le jugement de première instance rendu en janvier dernier.

 

Il ne pouvait ignorer l'éventualité d'une issue fatale

Au vu des 18 plaies au visage et à la poitrine de la victime, il ne subsiste aucun doute pour les juges du tribunal : le prévenu était bien conscient que ses coups pouvaient engendrer la mort. "Des coups violents, portés avec acharnement", martèle le juge Gérald Schaller. C'est bien l'agresseur qui a brisé intentionnellement ce verre à bière avant de se diriger vers le plaignant. C'est lui également qui frappe avec force au visage, sans relâcher ses coups malgré la mare de sang dans laquelle baigne sa victime allongée sur le sol. Le juge reprend les mots des témoins qui décrivaient "une bête sauvage animée d'une pure haine, sans l'intervention de la police il l'aurait tué". Et les juges sont convaincus que l'agresseur ne pouvait ignorer l'éventualité d'une telle issue.

 

Conscient de ses actes

La défense avait avancé que le prévenu était inconscient de la portée de ses actes car sous l'emprise de l'alcool. Un argument balayé par le tribunal. En effet, selon des amis, il n'avait bu qu'un verre de whisky, probablement consommé de la cocaïne mais rien dans son état ne laissait penser qu'il ne se maîtrisait plus. L'homme devra également poursuivre le suivi thérapeutique entamé pour sa dépendance à la drogue. Il a par ailleurs été reconnu coupable de divers vols et tentatives de vols, dommages à la propriété, infractions à la loi sur les stupéfiants, à la sécurité routière et à la loi sur les étrangers. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus