Un projet à 60 millions à Delémont

La gare de Delémont veut terminer sa mue en beauté. Un important projet immobilier a été présenté ...
Un projet à 60 millions à Delémont

Un projet immobilier de grande envergure est lancé à Delémont. Porté par la Poste, il prendra place dans le secteur stratégique de la gare

Le nouveau projet immobilier vu du sud Le nouveau projet immobilier vu du sud

La gare de Delémont veut terminer sa mue en beauté. Un important projet immobilier a été présenté jeudi par la Poste, la commune et le bureau d’architecture lauréat. L’actuel bâtiment postal fera place à deux nouveaux édifices de plus grande ampleur. Le projet est devisé à environ 60 millions de francs.

Le nouveau complexe comprendra notamment une tour de 29 mètres de haut, qui fera écho à celle du Campus StrateJ. Les 18'000 mètres carré de surface brute au plancher abriteront environ 70 logements, des surfaces commerciales, des bureaux, un restaurant et peut-être un hôtel. Un parking de 170 places prendra place au sous-sol.

 

Un bout de terrain déterminant

L’idée de développer son site trottait dans la tête du Géant jaune depuis 2011 déjà. Le bâtiment actuel est vétuste et des réflexions sur une mise aux normes étaient en cours. C’est l’achat d’un terrain l’an dernier par la commune qui a pu faire germer le concept tel que présenté jeudi. La parcelle acquise par Delémont permet d’envisager un véritable réaménagement urbanistique du secteur. L’investissement consenti par la Poste est important, environ 60 millions de francs, mais celle-ci espère bien un retour financier. C’est dans la politique du Géant jaune de s’assurer un parc immobilier rentable, surtout dans une ville jugée bien située et stratégique.

 

Assurer la mobilité en ville

La commune contribue en mettant sa parcelle à disposition, sous des modalités encore à définir, soit une vente, soit un droit de superficie. Le projet revêt pour elle surtout des qualités urbanistiques. Pour son architecture d’une part, soumise à un concours, et qui s’intègre aux derniers aménagements du quartier. Pour la mobilité douce renforcée d’autre part. Une nouvelle rue piétonne, entre le Quai de la Sorne et la Place de la Gare, sera percée entre les deux nouveaux bâtiments. Elle facilitera la mobilité douce sur l’axe nord-sud, reliant la vieille ville à la gare, voire aux quartiers du sud des voies. L’actuelle passerelle CFF devrait à terme être déplacée en prolongement de cette rue. L’espace public deviendra également plus vaste, avec une nouvelle place face au pont de la Maltière et une extension de la gare routière.

 

Logique respectée

Un concours d’architecture a été mis sur pied pour donner forme au projet. C’est celui du groupement jurassien Kaiser Wittwer / Comamala Ismail / Voisard qui a été retenu. Il répond entre autres à une exigence essentielle : la mixité, d’une part d’utilisation des locaux (logement, commerces, etc), d’autre part de ses futurs habitants. L’ensemble et sa tour de 8 étages s’inscriront dans la tradition urbanistique de la ville et s’intégreront dans une suite des aménagements récents réalisés dans le quartier, notamment en faisant écho à la tour du campus. Ce sera un point de repère qui marquera le chemin du centre-gare à la vieille ville. La partie Ouest en forme de O s’organisera autour d’un îlot de calme et de verdure et proposera des appartements traversants, modulables et de qualité.

 

Calendrier

Le projet s’apprête à passer à la phase de commercialisation. Les démarches administratives et dépôt de permis sont prévus pour l’an prochain. La construction des deux bâtiments devrait si tout se passe bien s’étaler jusqu’à fin 2019 pour une inauguration attendue en 2020. /ich


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus