Force démocratique outré par les propos du Mouvement autonomiste jurassien

Force démocratique s’insurge contre les déclarations du Mouvement autonomiste jurassien. Dans ...
Force démocratique outré par les propos du Mouvement autonomiste jurassien

Le mouvement antiséparatiste déplore la volonté du MAJ de continuer à lutter pour la réunification du Jura

Jean-Pierre Graber Jean-Pierre Graber souhaite que le choix démocratique des citoyens soit respecté. (Photo: archives)

Force démocratique s’insurge contre les déclarations du Mouvement autonomiste jurassien. Dans le cadre des commémorations du 23 juin jeudi à Porrentruy, le secrétaire général du MAJ, Pierre-André Comte, a déclaré que le « oui » de Moutier devait provoquer « l’ouverture d’une réflexion sur les nouvelles voies juridiques et politiques » qui permettent aux autres communes qui le souhaitent de « rejoindre ultérieurement le canton du Jura ». Et de préciser que l’article 53 de la constitution fédérale, qui régi la question du transfert d’une commune d’un canton à un autre, est « clairement insuffisant ».

Contacté ce matin en Italie, le président du mouvement antiséparatiste Force démocratique est fâché et navré par ces déclarations. Jean-Pierre Graber estime que le MAJ ne respecte ni l’esprit de la Déclaration d’intention du 20 février 2012, ni le processus démocratique qui a suivi. Ce processus doit mettre un terme à la Question jurassienne après les votes de Belprahon et Sorvilier le 17 septembre prochain. La dissolution de Force démocratique évoquée dimanche dernier par Jean-Pierre Graber ne semble plus d’actualité. Le président du mouvement ne compte pas s’arrêter tant que ses adversaires ne feront pas de même. /ast

Entretien avec Jean-Pierre Graber


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus