La fièvre jurassienne ne retombe pas à Moutier

La famille jurassienne a vécu son revira vendredi à Moutier. Près de 1'500 personnes ont célébré ...
La fièvre jurassienne ne retombe pas à Moutier

Cinq jours après le « oui » des Prévôtois au canton du Jura, près de 1'500 personnes en liesse ont pris part aux festivités du 23 Juin dans la cité

23 Juin à Moutier Cinq jours après le vote communaliste du 18 juin, les Jurassiens ont à nouveau défilé en masse vendredi à Moutier, lors de la commémoration du 23 Juin 1974.

La famille jurassienne a vécu son revira vendredi à Moutier. Près de 1'500 personnes ont célébré l’anniversaire du 23 Juin 1974 à l’extérieur du fief autonomiste de l’Hôtel de la Gare, puis dans les rues de la cité. L’occasion de poursuivre la fête, cinq jours après le « oui » historique des Prévôtois, le 18 juin, à leur rattachement au canton du Jura.

 

« Un engouement fou »

La cérémonie officielle a démarré après 19h, avec les allocutions de Pierre-André Comte (secrétaire général du Mouvement autonomiste jurassien), Laurent Coste (président du MAJ et directeur de campagne de Moutier-Ville-Jurassienne), Irma Hirschi (vice-maire de Moutier), Mylène Jolidon (représentante de la jeunesse) et David Eray (ministre du Gouvernement jurassien). Elle s’est achevée par le chant de la Rauracienne. La foule – de plus en plus dense au fil des minutes – a ensuite défilé en cortège jusqu’à l’Hôtel-de-Ville, puis s’est dispersée dans les établissements prévôtois pour fêter jusque tard dans la nuit. « On attendait entre 300 et 400 personnes, et au final, on en compte pas loin de 2'000. On sent que l’on est dans un moment historique, avec un engouement fou. Nous sommes dans l’improvisation absolue ! Même le cortège a été improvisé », nous a confié Valentin Zuber, porte-parole de Moutier-Ville-Jurassienne.

 

Veiller au maintien des prestations jusqu’en 2021

Côté politique, les autonomistes entendent veiller à ce que Moutier reste considérée par le canton de Berne jusqu’à son entrée dans le Jura, le 1er janvier 2021. « Ce serait trop facile de délocaliser dès maintenant certaines institutions bernoises qui sont en ville. Les citoyens prévôtois paieront des impôts au canton de Berne jusqu’au 31 décembre 2020. Moutier a donc le droit au maintien des prestations actuelles. Le MAJ sera un observateur attentif, bien que ce soit aux autorités municipales, bernoises et jurassiennes de s’impliquer dans ce processus », a déclaré Laurent Coste, président du Mouvement autonomiste jurassien. /rch 

23 Juin Moutier Une Rauracienne improvisée par des militants devant l'Hôtel-de-Ville.

23 Juin Moutier Le ministre jurassien David Eray s'est exprimé à l'Hôtel de la Gare.

23 Juin Moutier La foule, entre l'Hôtel de la Gare et l'Hôtel-de-Ville.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus