Une condition sur deux pour la déchèterie régionale

Une majorité des communes membres du SEOD ont donné leur feu vert au crédit de 4 millions de ...
Une condition sur deux pour la déchèterie régionale

Une majorité des communes membres du SEOD ont donné leur feu vert au crédit de 4 millions de francs destiné à la réalisation de la déchèterie régionale, la deuxième condition nécessitant l’adhésion de 62% de la population n’est en revanche pas remplie

 Photo : archives

Une première étape pour la déchèterie régionale du SEOD. Rebeuvelier a été la dernière localité à se prononcer mardi soir. Le village vadais a rejoint les 11 autres qui ont déjà accepté le crédit de 4 millions de francs destiné à la réalisation du projet. Projet qui est donc désormais soutenu par une majorité des communes membres du syndicat. Seules Delémont, Haute-Sorne, Mervelier, Mettembert et la Scheulte ont toutefois été d’accord d’adhérer à la déchèterie. Cela représente 53% de la population et non les 62% espérés par le SEOD. Le Syndicat des communes de la région de Delémont pour l’élimination des ordures et autres déchets devra maintenant se déterminer sur les suites qu’il entend donner au projet. Sa présidente, Françoise Collarin, n’était toutefois pas joignable mercredi pour nous détailler les prochaines étapes du processus.  

 

Réaction du maire de Courtételle

Pour Jean-Louis Chételat, le maire de Courtételle, commune qui est censé accueillir la déchèterie mais qui a refusé, le projet ne peut pas se faire car la deuxième condition n’est pas remplie. Il se dit surpris par les récentes déclarations de la présidente du SEOD. Françoise Collarin avait laissé entendre dans la presse il y a quelques semaines que la déchèterie régionale pourrait quand même voir le jour si la taxe de 27 francs par habitant était garantie. « Le budget démontre que pour arriver à cette taxe, il est nécessaire d’arriver à 62% de la population. Contredire ces chiffres aujourd’hui constitue une remise en question de toute l’étude », précise Jean-Louis Chételat. Le peuple doit, selon lui, pouvoir se prononcer sur toute modification du projet. /alr   


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus