L’optimisme reste de mise pour l’emploi

Les entreprises ne pourront plus bénéficier que durant 12 mois du chômage partiel à partir ...
L’optimisme reste de mise pour l’emploi

Les entreprises ne pourront plus bénéficier que durant 12 mois du chômage partiel à partir du mois prochain mais le changement ne devrait pas trop affecter l’emploi dans le Jura

La recherche d'emploi Le taux de chômage ne devrait pas souffrir de la fin de l'extension de la période d'indemnisation du chômage partiel (photo: archives).

La fin de l’extension de la RHT, la réduction d’horaire de travail, ne devrait pas engendrer de hausse du chômage dans le Jura. Le Service de l’économie et de l’emploi ne nourrit pas de crainte particulière à ce sujet. Le Conseil fédéral a décidé, à partir du 1er août prochain, de lever l’extension de la période d’indemnisation qui était passée de 12 à 18 mois sur deux ans depuis le début 2016. Le gouvernement estime que le développement économique positif ne justifie plus le maintien une telle mesure. Le chef du Service cantonal jurassien de l’économie et de l’emploi reste toutefois « plutôt optimiste ». Claude-Henri Schaller s’appuie sur l’amélioration de la conjoncture économique et sur le fait que le délai d’attente pour bénéficier de la prise en charge de la RHT par l’assurance-chômage a été maintenu à un jour. « Le Conseil fédéral souligne ainsi qu’il est conscient de la cherté du franc suisse, à l’heure actuelle », souligne Claude-Henri Schaller.

Autre motif de confiance : le recours au chômage partiel n’est pas massif aujourd’hui dans le canton du Jura. Pour le dernier mois décompté - soit mars 2017 – la RHT a concerné 54 entreprises pour une perte de 36'367 heures de travail, ce qui représente 0,5% de l’emploi. Claude-Henri Schaller n’exclut toutefois pas que quelques sociétés se retrouvent en fin de droit concernant le chômage partiel dès le mois prochain. Il souligne toutefois qu’il ne pourrait s’agir que de très petites entreprises actives dans la sous-traitance et qui souffrent d’autres difficultés que celles liées à la conjoncture. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus