Trois ans de prison ferme pour de multiples cambriolages

Reconnu coupable de plusieurs cambriolages, un ressortissant roumain passera trois ans derrière ...
Trois ans de prison ferme pour de multiples cambriolages

Le Tribunal pénal de première instance de Porrentruy a sanctionné un ressortissant roumain récidiviste

Tribunal de Porrentruy

Reconnu coupable de plusieurs cambriolages, un ressortissant roumain passera trois ans derrière les barreaux. C’est la peine prononcée mercredi par le Tribunal pénal de première instance de Porrentruy. Le prévenu a été sanctionné pour 21 cas de vol avec la circonstance aggravante du métier. Le tribunal a également retenu la violation de domicile et les dommages à la propriété pour 8 de ces cas.

L’homme d’une quarantaine d’années a contesté la majorité des infractions. Les différents éléments de preuve le reliant aux faits reprochés, tels que des traces ADN, des traces de pas, des images vidéo, des témoignages ou encore des relations spatio-temporelles, ont toutefois été jugés suffisants, excepté dans trois cas de figure. Les infractions se sont déroulées dans le Jura, à Delémont, Saint-Ursanne, Porrentruy et Alle, entre fin octobre 2014 et mars 2015, puis dans le canton d’Argovie, à Stein et à Frick, en juillet 2016. Les lieux ciblés sont des bars, des restaurants, des entreprises ou des locaux liés à une activité commerciale. Le mode opératoire est toujours le même : le prévenu force une fenêtre ou une porte à l’aide d’un outil plat pour pénétrer dans l’établissement, avant d’emporter du numéraire ou des objets divers.

 

Un butin de 43'000 francs

Le butin global s’élève à environ 43'000 francs, tandis que les dommages se montent à près de 12'000 francs. L’accusé a notamment été reconnu coupable du cambriolage de la boutique Métro à Delémont entre le 10 et le 11 décembre 2014, avec à la clé le vol de 600 articles pour une somme de près de 36'000 francs.

Au regard des antécédents, avec des condamnations antérieures en Allemagne, au Luxembourg et en Suisse, ainsi que de la situation personnelle du prévenu, le tribunal a estimé que les conditions du sursis n’étaient pas remplies. Il écope de 3 ans de prison ferme, sous déduction des 358 jours de détention provisoire. L’homme devra en outre s’acquitter d’environ 4'000 francs de dommages-intérêts aux diverses parties plaignantes, ainsi que des frais judiciaires pour un montant de près de 39'000 francs. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus