La clientèle afflue pour s’offrir légalement du cannabis

Elle surfe sur la vague du cannabis légal. Canibis a ouvert depuis deux mois un magasin en ...
La clientèle afflue pour s’offrir légalement du cannabis

La feuille de cannabis trône fièrement en face de l'église à Delémont depuis deux mois

Cannabis Le cannabis sans THC a trouvé sa clientèle.

Elle surfe sur la vague du cannabis légal. Canibis a ouvert depuis deux mois un magasin en ville de Delémont. On y trouve du chocolat, du thé, de la crème mais aussi des joints déjà roulés. Ces produits ne contiennent pas ou très peu de THC, la substance psychotrope, afin de satisfaire aux obligations fédérales. Mais cette société s’apprête surtout à récolter ses premières fleurs de cannabis produites dans la région de Delémont. Dans le Jura, c’est la première start-up à se lancer sur ce marché. Quatre personnes vivent grâce à cette activité.

 

Le début de l’aventure

Quand un cuisinier et un informaticien-automaticien s’associent, ils lancent une culture de cannabis sans THC. Carl de Chérisey et Yann Chalverat ont d’abord pensé aux personnes qui souhaitaient arrêter de fumer des joints en passant à une alternative légale. Puis c’est le goût qui les a intéressés. Les deux entrepreneurs ont sélectionné plusieurs variétés afin d’extraire de l’huile pour aromatiser les différentes préparations comme le chocolat. Ce produit est en vente dans le magasin ouvert depuis deux mois et qui a déjà trouvé son public. La clientèle, très curieuse, est âgée entre 40 et 70 ans et souhaite consommer du cannabis pour les aider dans le cadre d’un traitement thérapeutique. Par contre, la jeune génération, qui recherche davantage l’effet récréatif, ne s’adresse pas à la société Canibis qui vend le gramme 15 francs, plus cher que du cannabis vendu illégalement.

 

La culture du cannabis

Cinq espaces, de 350 m2 au total, sont dédiés à la culture du cannabis. Ces entrepôts se trouvent à Delémont et Châtillon. Un champ sous serre accueille également des plants. La première récolte de fleurs devrait se dérouler en septembre. Canibis Sàrl projette de garder 15% de la récolte pour transformer ses propres produits, le reste sera revendu à des grossistes.

 

Aussi en Ajoie

Un autre magasin a ouvert à Porrentruy. La société Biokonopia va également se lancer dans la culture de cannabis sur 500m2 dans un entrepôt en Ajoie. D’autres plants sont déjà cultivés à l’extérieur. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus