Le musée agricole de Grandfontaine étoffe sa collection

Sept tracteurs, dont six fraîchement rénovés, ont rejoint l’impressionnante collection de l’Amicale ...
Le musée agricole de Grandfontaine étoffe sa collection

Sept tracteurs, dont six fraîchement rénovés, ont rejoint l’impressionnante collection de l’Amicale des vieilles traditions

Ce Ce "Lanz Bulldog" allemand au premier plan fait partie des dernières acquisitions... et figure désormais parmi les plus belles pièces du musée.

Déjà fort d’une collection impressionnante de 80 tracteurs, le musée agricole de Grandfontaine a encore étoffé sa palette d’engins. Sept nouveaux modèles, dont six fraîchement restaurés par l'Amicale des vieilles traditions, viennent de rejoindre le musée. Parmi les nouveautés, un monstre rare et impressionnant : un tracteur allemand « Lanz Bulldog » de 1935 qui servait à tracter les avions dans les aéroports. « C’était un tracteur de route, il ne travaillait pas dans les champs. Sa particularité, c’est son démarrage. Il fallait préchauffer le moteur avec une lampe à vapeur présente sur l’avant du tracteur. Puis il fallait décrocher le volant et l’insérer dans la poulie de démarrage », raconte Christophe Vuillaume, l’un des responsables du musée fier de cette nouvelle pièce qui n’est autre que l’une des plus chères du musée ! Pour mettre la main dessus, l’Amicale des vieilles traditions l’a rachetée à un collectionneur qui se séparait de ses précieux biens.

 

Pour attirer les collectionneurs français

Ce tout petit modèle, situé juste à côté, est un tracteur qui servait dans les jardins, sorte d’ancêtre de nos tracteurs-tondeuses. Deux tracteurs à plateau, fréquents dans nos contrées, rejoignent aussi la collection. Impossible d’échapper également à ce fuselage épuré, presque moderne, de ce modèle Carraro Tigre qui ne tourne pas grâce à des roues directionnelles mais à l’aide d’une petite crémaillère situé au milieu de l’engin ! « Celui-là, on a mis 12 ans à le restaurer. Il est arrivé en état d’épave car il avait brûlé », explique Christophe Vuillaume. Le résultat de tant de labeur est superbe et ce tracteur italien en jette dans sa robe organe pétante ! « Ces nouveaux modèles amènent encore davantage de diversité dans notre collection. Cela attire beaucoup de mordus de tracteurs... mais pas trop en Suisse. Mais on est juste à côté de la France et là il y a beaucoup de collectionneurs français qui viennent ». Tous ces tracteurs sont à découvrir chaque dimanche de 10h à 12h puis de 14h à 18h. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus