Muriaux comme laboratoire littéraire

Le 1er festival murivalais de textes écrits la veille a lieu samedi et dimanche dans le village ...
Muriaux comme laboratoire littéraire

Le 1er festival murivalais de textes écrits la veille a lieu samedi et dimanche dans le village franc-montagnard, neuf auteurs romands se retrouvent pour écrire puis lire leur texte au public

 Photo : archives

Les plumes de neuf écrivains vont s’agiter ce week-end à Muriaux. Le 1er festival murivalais de textes écrits la veille se tient samedi et dimanche dans le village franc-montagnard. Le concept est initié par le Laboratoire littéraire, un groupe d’écrivains romands qui se retrouve une fois par mois pour discuter des textes rédigés par chacun. L’auteur jurassien Gilles F. Jobin en fait partie. Il a proposé à ses collègues de venir écrire sur Muriaux. La partie rédaction aura lieu samedi après-midi à huis clos, puis chaque auteur lira son texte dimanche au public durant une promenade à travers la localité.

Les rencontres du Laboratoire littéraire ont d’ordinaire lieu à Genève. « C’était l’occasion de lire et d’écrire dans un petit village, de voir la culture pas seulement pour la ville », indique la cofondatrice du groupe, Isabelle Sbrissa. Cette Genevoise d’origine est d’ailleurs venue s’installer depuis quelque temps à Undervelier. « Il y a l’envie de se soumettre à une sorte de jeu pour déplacer l’écriture mais aussi pour voir ses limites », conclut Isabelle Sbrissa.

Le public est invité à venir assister à la lecture des textes rédigés par les différents auteurs. La restitution prendra la forme d’une promenade dont le départ sera donné dimanche à 13h30 aux environs de la Grotte de Muriaux. En cas de mauvais temps, elle aura lieu au restaurant Le National. /alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus