Il a probablement tué par jalousie

Le village des Verrières était sous le choc, ce week-end, après le drame qui l’a ébranlé dans ...
Il a probablement tué par jalousie

Le meurtrier des Verrières avait gardé de bonnes relations avec son ex-compagne, jusqu'à l'arrivée récente d'un nouvel ami

Homicide des Verrières

Le village des Verrières était sous le choc, ce week-end, après le drame qui l’a ébranlé dans la nuit de vendredi à samedi. Deux personnes ont été tuées par balles, abattues par un homme jaloux qui n’a pas supporté de voir son ex-compagne commencer une nouvelle liaison.

Selon une source proche d‘une des deux victimes, le meurtrier avait gardé de bonnes relations avec son ex-compagne, malgré leur séparation. Ils étaient les parents d’un garçon et d’une fille dans l’âge de la préadolescence, qui vivaient avec leur maman. L’homme lui rendait souvent visite à son domicile et on les voyait parfois ensemble, jusqu’au moment où elle s’est rapprochée d’un autre homme.

 

Ancien tireur

Le quinquagénaire n’a visiblement pas supporté cette liaison, qui était toute récente. Il a abattu en pleine nuit, chez elle, la femme et son nouvel ami. Il avait vraisemblablement les clés de son appartement. Il n’a pas dû avoir de grandes difficultés pour se procurer une arme. Il a en effet été longtemps membre de la société de tir locale, dont il avait démissionné. Une fois son forfait accompli, il a appelé lui-même la police et s’est rendu sans opposer de résistance.

Les trois protagonistes de cette tragédie habitaient aux Verrières. Le meurtrier et son ex-compagne étaient à la charge des services sociaux et ils  vivaient dans des appartements séparés.

Quant à l’homme abattu, c’était un élu local bien connu au village, conseiller général depuis une vingtaine d’années. /fpa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus