La première ruche jurassienne ouvre à Boécourt

Un marché éphémère va voir le jour dès la fin du mois dans le Jura. Sur le concept français ...
La première ruche jurassienne ouvre à Boécourt

Sur le concept français de « La Ruche qui dit Oui ! », une ruche proposera des produits locaux commandés en amont tous les jeudis soir à Boécourt

Sophie Voyame, gérante de la ruche Sophie Voyame est la gérante de la première ruche jurassienne qui débute le 31 août à Boécourt.

« Une ruche, c’est un marché éphémère qui permet de mettre directement en lien les consommateurs et les producteurs, sans passer par des intermédiaires », explique Sophie Voyame, la gérante de la première ruche jurassienne. « La Ruche qui dit Oui ! » est un mouvement né en France il y a cinq ans. L’idée est simple : on commande via internet des produits proposés par des agriculteurs et artisans sélectionnés et on va les chercher à un lieu et un moment précis. « Je suis quelqu’un qui aime les bons produits et je vais régulièrement chez les producteurs et agriculteurs pour acheter mes produits, mais cela prend vite beaucoup de temps. Du coup, j’ai trouvé le concept incroyable dans le sens où il facilite la vie et fait gagner beaucoup de temps. Et j’avais aussi envie d’aider les artisans de la région à mettre en valeur leurs produits », indique la gérante.

 

Commander le mardi avant minuit, réceptionner le jeudi soir

« La ruche jurassienne ouvre le jeudi 31 août et les consommateurs pourront venir récupérer leur commande passée avant minuit le mardi chaque jeudi à Boécourt de 18h30 à 20h », précise Sophie Voyame. Pour l'heure, douze producteurs ont rejoint la ruche et proposent légumes, produits laitiers, viande, miel, vin, pains, pâtisseries, sirops, cosmétiques naturels, etc.

La première ruche jurassienne n'est pas encore ouverte que sa gérante envisage déjà d'en ouvrir une en Ajoie et une aux Franches-Montagnes. Sophie Voyame est en cours de recherche d'un local dans les deux districts.  /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes