Un champ saccagé à Réclère

Des dizaines d’épis qui jonchent le sol, des plantes cassées et des places totalement piétinées ...
Un champ saccagé à Réclère

Des enfants s’amusent dans un champ et causent d’importants dégâts

champ de maïs saccagé à Réclère Une des photos prises par l'agriculteur de son champ de maïs saccagé

Des dizaines d’épis qui jonchent le sol, des plantes cassées et des places totalement piétinées. C’est le spectacle qu’a découvert Philippe Lachat samedi soir, après qu’un passant lui a signifié les dégâts dans son champ de maïs. Un groupe d’une vingtaine d’adultes et une dizaine d’enfants a passé la journée à la cabane forestière de Réclère, qui longe sa parcelle. Les plus jeunes se sont amusés dans le champ et l’ont saccagé. Un expert de la Fondation rurale interjurassienne, qui s’est rendu sur place jeudi, a indiqué que 300m2 étaient détruits. Les dommages se montent à quelques centaines de francs. L’agriculteur n’en veut pas aux enfants, mais plutôt aux parents qui n’ont pas surveillé leurs progénitures ou qui n’ont pas pris conscience des dégâts. Philippe Lachat parle d’un manque de respect vis-à-vis de son travail. Le paysan, qui les a pris sur le fait, n’a pas souhaité porter plainte et s’est arrangé à l’amiable. Ce n’est malheureusement pas la première fois que cette parcelle subit des dommages par des utilisateurs de la cabane forestière.

 

La CJA conseille de porter plainte

La Chambre jurassienne d’agriculture a été mise au courant de cette affaire. Au printemps dernier, une campagne de sensibilisation rappelait l’importance de respecter la nature. Selon son directeur, la sensibilisation a ses limites. Michel Darbellay indique que « lorsque les comportements nuisent sciemment et volontairement à autrui, en l’occurrence avec des dommages aux cultures, la répression doit être diligentée par dénonciation à la police ». /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus