Le Jura s’engage pour valoriser ses feuillus

Le Jura veut soutenir l’économie forestière et du bois. Le Gouvernement soumet au Parlement ...
Le Jura s’engage pour valoriser ses feuillus

Le Gouvernement jurassien souhaite soutenir financièrement Fagus Jura SA : l’objectif est l’implantation d’un nouveau centre de production de bois de feuillus collés sur le territoire cantonal

Forêt (photo: archives) Forêt (photo: archives)

Le Jura veut soutenir l’économie forestière et du bois. Le Gouvernement soumet au Parlement un projet d’arrêté. Le texte permettrait à l’exécutif d’accorder une subvention cantonale, fédérale et un prêt fédéral à Fagus Jura SA. Le projet vise à valoriser le bois de feuillus en créant un centre de production de bois de feuillus collés, en particulier de hêtre. Les cantons de Bâle-Ville, de Bâle-Campagne, de Soleure, de Vaud, de Zurich et du Jura s’associeraient dans ce dossier, de même que la Confédération et la société Fagus Jura SA.

 

Le Jura en leader

Le Jura est prêt à jouer le rôle de banque. Le canton est considéré comme porteur du dossier dans le cadre de la mise en œuvre de la loi fédérale sur la politique régionale. Il souhaite par ailleurs permettre un avancement rapide du projet. C’est donc lui qui financera dans un premier temps les parts des subventions cantonales de ses partenaires, qui se sont engagés à un remboursement jusqu’en 2020. Le montant global engagé par le Jura se monterait ainsi à 1'350'000 francs. La part jurassienne serait de 450'000 francs, la plus importante, du fait que le projet doit voir le jour sur territoire jurassien, sur l’actuel site de la parqueterie de Corbat Holding SA aux Breuleux, et des retombées économiques attendues dans la région. 20 postes de travail pourraient être créés.

La Confédération assure de son côté une subvention à hauteur de 250'000 francs ainsi qu’un prêt de 3'300'000 francs. Avec les fonds propres et de tiers, le montant total de l’investissement se monte à 9'500'000 francs.

 

Un nouveau mode de construction

Fagus Jura SA regroupe les propriétaires de forêts de plusieurs cantons. La volonté est de proposer des techniques de construction innovantes pour mieux valoriser les feuillus que pour leur seule valeur énergétique. Le lamellé-collé et les panneaux collés développés présentent l’avantage d’offrir une résistance mécanique plus élevée que ceux réalisés à base de résineux. Une structure plus petite peut donc offrir la même portée, explique Patrick Corbat vice-président du conseil d’administration de Fagus Jura SA. Le produit est aussi plus léger que l’acier ou le béton qu’il peut remplacer. Par rapport à ces matières, il est également intéressant parce qu’il stocke le CO2. La difficulté sera de faire adopter ce nouveau mode de construction et de rivaliser avec des matières venues de l’étranger qui bénéficient du prix de l’euro.

 

Un plus pour les forêts

L’exploitation du bois en circuits courts et sa valorisation pourraient être attractives pour les communes notamment, propriétaires de forêts. L’utilisation des feuillus pour des produits de construction devrait offrir de meilleurs prix et encourager à une exploitation durable et un entretien plus poussé des forêts. Des postes dans les secteurs forestiers, de la scierie et de la filière du bois des cantons partenaires devraient certainement voir le jour. Les études de marché et expertises sont prometteuses et permettent d’espérer de tels résultats. Elles tablent notamment sur un chiffre d’affaires annuel de 10 à 12 millions de francs. /ich


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus