Une voie royale se dessine pour Damien Chappuis

Selon nos informations, l’UDC et le PDC ne présenteront pas de candidats lors des élections ...
Une voie royale se dessine pour Damien Chappuis

Selon nos informations, l’UDC et le PDC ne présenteront pas de candidats à la mairie de Delémont lors des élections communales. Les deux partis rejoignent ainsi la gauche

Damien Chappuis Damien Chappuis (photo : archives)

Les candidats ne se bousculent pas au portillon pour prendre la place de Damien Chappuis. L’actuel maire de Delémont ne devrait pas être combattu lors des élections communales de cet automne. Selon nos informations, le PDC et l’UDC ne lanceront pas de candidats. Les deux partis de droite rejoignent ainsi le PS, le CS-POP et Les Verts qui ont déjà annoncé ne pas se présenter face à Damien Chappuis. Seul le PLR doit encore se prononcer à la rentrée.   

 

Des jeux quasiment faits

Le parti socialiste delémontain a été le premier à sortir du bois. Il y a quelques semaines, il annonçait ne pas lancer de candidat pour se concentrer sur l’obtention d’une double majorité de gauche au Conseil communal et au Conseil de ville avec le CS-POP et Les Verts. Une ambition confirmée dimanche par les deux partis.

Contactés mardi matin, l’UDC et le PDC nous ont indiqué qu’ils ne partiraient pas dans la course à la mairie. Philippe Rottet, le chef du groupe UDC au législatif de la capitale, ne souhaite pas provoquer une élection où les chances de succès sont minimes. Même son de cloche du côté du président de la section delémontaine du parti démocrate-chrétien. Christophe Girardin nous a confié que le PDC était satisfait du travail mené par Damien Chappuis. Le groupe a donc décidé de s’aligner sur la décision prise par le PSD.

 

Seule une incertitude

Le PLR doit encore se réunir à la rentrée pour prendre une décision, selon Pierre Chételat, le chef du groupe libéral-radical au Conseil de ville. Si ce dernier décidait de présenter un candidat, il ne semble toutefois pas qu’il ait beaucoup de chances, seul face au maire sortant dans une ville de gauche. Une gauche qui soutiendra certainement le maire PCSI plutôt qu’un candidat de droite. De plus, le PDC étant content de Damien Chappuis, les voix démocrates-chrétiennes ne devraient pas trop se ranger derrière un candidat PLR.

Damien Chappuis souhaite malgré tout rester prudent. Il nous a déclaré vouloir attendre jusqu’au 11 septembre, date du délai de dépôt de candidature, avant de crier victoire. /alr  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus