Primes d'assurance maladie impayées : motion interne acceptée

Les députés jurassiens veulent que le canton puisse obliger un assuré à s'affilier à une assurance ...
Primes d'assurance maladie impayées : motion interne acceptée

Les députés jurassiens veulent que le Canton puisse obliger un assuré à s'affilier à une assurance maladie lorsque le Canton paie des actes de défaut de biens

Parlement jurassien Parlement jurassien

Les députés jurassiens envisagent du changement sur le terrain des primes LAMal. Ils ont accepté, mercrerdi, par 59 voix, à l'unanimité, une motion interne de la socialiste Josiane Daepp. Ce texte doit permettre au canton du Jura d'obliger un assuré concerné par des actes de défaut de bien de s'affilier à une assurance-maladie. Les actes de défaut de bien apparaissent lorsque des assurés renoncent à payer leurs primes d'assurance-maladie obligatoire des soins, faute de moyens. Actuellement, les citoyens concernés ne peuvent pas changer de caisse maladie avant d'avoir complètement éponger leurs dettes. Comme le Canton se charge de verser 85% des primes impayées par l'assuré, la charge est très importante, surtout si l'assuré est affilié à une compagnie dont les montants des primes sont élevés. La motion interne adoptée mercredi doit permettre au Canton de choisir une assurance dont la prime est peu élevée pour les personnes pour lesquelles des actes de défaut de bien ont été établis.


L'acceptation de cette motion interne a satisfait la ministre de l'Intérieur, Nathalie Barthoulot. « C'est un signal qui prouve que la situation n'est plus tenable pour la population jurassienne », s'est-elle exlamée. Avant d'ajouter : « L'adoption de ce texte par le Parlement est une première esquisse de solution pour les coûts du système de santé ». /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus