« L’honnêteté du Conseil communal ne peut pas être mise en doute »

Le Conseil communal de Haute-Sorne a pris connaissance du rapport intermédiaire établi par ...
« L’honnêteté du Conseil communal ne peut pas être mise en doute »

L’exécutif de Haute-Sorne prend acte du rapport intermédiaire de l’enquête sur la gestion de la commune

Logo de Haute-Sorne Les autorités exécutives de Haute-Sorne restent sereines.

Le Conseil communal de Haute-Sorne a pris connaissance du rapport intermédiaire établi par le Contrôle cantonal des finances dans son enquête sur la gestion de la commune fusionnée. L’Etat jurassien avait entamé des investigations le mois dernier à la lecture d’une lettre de la conseillère communale Nicole Eggenschwiler, qui dénonçait des dysfonctionnements au sein de l’exécutif de Haute-Sorne. Dans un communiqué diffusé vendredi après-midi, le Conseil communal note que le rapport intermédiaire ne comporte aucun élément qui peut mettre en doute l’honnêteté des autorités et des employés.

 

Pour le Conseil communal de Haute-Sorne, le rapport est clair : aucune malversation, aucun délit, ni aucune irrégularité n’ont été commis intentionnellement par les membres de l’exécutif ou du personnel de l’administration communale. Le canton, de son côté, note qu’aucune décision particulière ne doit être prise à ce stade. L’enquête menée à Haute-Sorne fait toutefois mention d’erreurs de procédure. Le Conseil communal parle de remarques pertinentes liées à la construction de la commune fusionnée. « Nous ferons les ajustements et corrections nécessaires avec l’objectif d’améliorer les procédures », peut-on lire dans le communiqué.

 

Le Conseil communal doit désormais se positionner par rapport aux constats posés par le Contrôle cantonal des finances dans son rapport intermédiaire. Le Gouvernement jurassien se prononcera définitivement lorsque l’appréciation de l’exécutif de Haute-Sorne sera connue. Les autorités communales disent vouloir communiquer davantage prochainement pour apporter les preuves de leur bonne foi. Et selon les conclusions de l’enquête, le Conseil communal de Haute-Sorne se réserve le droit d’ouvrir des procédures disciplinaires ou pénales face aux accusations faites à son encontre. /rch + comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus