Unia et la commune de Moutier mettent leur différend à plat

La municipalité de Moutier et Unia ont privilégié le dialogue dans le dossier de la fermeture ...
Unia et la commune de Moutier mettent leur différend à plat

Suite à l’annonce de la fermeture de la verrerie à Moutier, le mandat d’aider les employés est allé à la municipalité plutôt qu’à Unia. Les deux entités se sont rencontrées afin de mettre le différend qui s’en était suivi à plat

Image: archives Image: archives

La municipalité de Moutier et Unia ont privilégié le dialogue dans le dossier de la fermeture annoncée de la verrerie à Moutier. Le mandat d’aider les employés durant cette délicate phase est allé à la commune alors que le syndicat s’était mobilisé afin de rassembler les travailleurs de son côté. Actuellement seule une vingtaine de personnes sont suivies par Unia sur la nonantaine concernée par de futurs licenciements. Le secrétaire régional d’Unia avait déclaré sur nos ondes que la commune lui avait mis « des bâtons dans les roues ».

En fin de semaine passée, « un entretien clarificateur » a eu lieu, a communiqué mardi UniaTransjurane. Une rencontre qui a permis « de mettre à plat le différend qui les opposaient ». Le syndicat conclut toutefois que « si la bonne volonté des autorités est évidente, elle a été utilisée à d’autres fins dans le cadre de l’entreprise ».

Du côté de la ville de Moutier, Jacques Stalder, le délégué à la promotion économique a précisé que la rencontre a été bénéfique. « Nous avons expliqué notre rôle dans ce processus. Nous comptons rester neutre et faire le tampon entre la direction de l’entreprise et le personnel ». Selon ce dernier, un « plan d’accompagnement » est en cours de discussion. Information confirmée par le directeur d’AGC Verres Industriel SA, Jean Maushart, contacté mardi.

La proposition du plan à la commission de l’entreprise devrait se faire en début de semaine prochaine. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus