Débat à sept à Delémont

RFJ a mis sur pied jeudi soir un débat avec les représentants des partis politiques de Delémont ...
Débat à sept à Delémont

RFJ a mis sur pied jeudi soir un débat avec les représentants des partis politiques de Delémont en lice pour les élections communales du 22 octobre

Débat Delémont Le débat sur les élections communales à Delémont a réuni de gauche à droite: Suzanne Maître-Schindelholz (PCSI), Philippe Siraut (PEV), Pierre Chételat (PLR), Laurence Studer (UDC), Ernest Borruat (PDC), Murielle Macchi-Berdat (PS), Esther Gelso (Alternative de gauche CS-POP-Verts).

Pas d’élection à la mairie mais des enjeux tout de même importants pour les élections communales du 22 octobre à Delémont. Damien Chappuis a été réélu tacitement et la lutte va donc se concentrer sur le Conseil communal et le Conseil de ville. RFJ a organisé jeudi soir un grand débat animé par François Comte avec un représentant de chacune des listes en lice à Delémont. Sept personnes ont échangé leurs arguments, soit Esther Gelso pour l’Alternative de gauche CS-POP-Verts, Murielle Macchi-Berdat pour le PS, Suzanne Maître-Schindelholz pour le PCSI, Laurence Studer pour l’UDC, Ernest Borruat pour le PDC, Pierre Chételat pour le PLR et, enfin, Philippe Siraut pour le PEV. Vous retrouvez l’intégralité du débat par thématiques ci-dessous. /fco

Stratégie et enjeux politiques

Situation financière

Développement urbain de Delémont

Développement culturel et sportif de Delémont

Delémont et Moutier, quels liens à imaginer

Questions-réponses rapides

Le commentaire de François Comte:

Le débat a donné lieu à des échanges courtois mais les différences n’ont pas manqué pour autant. De vraies divergences sont apparues entre la droite et la gauche, notamment sur les questions financières avec une volonté plus marquée pour la première de réduire la dette et une affirmation plus forte pour la seconde d’assurer des investissements. Une réalité va toutefois s’imposer à toutes les tendances politiques : Delémont va continuer à se développer lors de la prochaine législature. Reste à savoir à qui les électeurs accorderont leur confiance pour accompagner ce mouvement. Soit ils miseront sur la continuité en renouvelant la formule actuelle de centre-gauche du Conseil communal, soit ils donneront un coup de barre à gauche en faisant basculer la majorité de ce côté de l’échiquier politique. A eux de nuancer leur tableau du Delémont de demain avec la palette de couleurs à disposition. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus