Un réseau pour une économie alternative

La Chambre d’économie sociale et solidaire Après-BEJUNE œuvre pour une économie alternative ...
Un réseau pour une économie alternative

La Chambre d'économie sociale et solidaire Après-BEJUNE organise une journée d'information et de réflexion samedi à Courtemelon

Courtemelon photo: archives

La Chambre d’économie sociale et solidaire Après-BEJUNE œuvre pour une économie alternative. « Nous avons pour objectif de développer une économie qui génère des emplois de qualité, qui fonde son activité sur des principes de solidarité et de coopération et qui pratique l’écologie dans la perspective d’un développement local et durable », explique Anne Monard, secrétaire générale de la Chambre Après-BEJUNE. L’association a été créée en 2000 et ne compte que 19 membres, pour la plupart des coopératives, des entreprises et des sociétés. « Notre pendante genevoise en dénombre environ 300 et il existe entre ses membres un véritable réseau qui permette de nombreux échanges », détaille Anne Monard. « Notre but est donc de se faire connaître et d’attirer de nouveaux membres, notamment des entreprises jurassiennes, afin de les aider à se fédérer entre elles et créer cette économie sociale et solidaire. C’est pour cette raison que nous organisons une journée d’information et de réflexion dans les locaux de la Fondation interjurassienne à Courtemelon samedi », précise la secrétaire de la Chambre BEJUNE. La participation à la journée est gratuite. /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus