De bonnes nouvelles pour la patinoire à Porrentruy

Le projet de rénovation du Voyeboeuf à Porrentruy va de l’avant. Ses responsables ont présenté ...
De bonnes nouvelles pour la patinoire à Porrentruy

L’été a porté ses fruits pour le dossier de la patinoire à Porrentruy, dont l’avant-projet doit être sous toit fin février

le projet de patinoire couverte d'Ajoie et du Clos du Doubs Le projet de patinoire couverte d'Ajoie et du Clos du Doubs, avec en premier plan le second champ de glace.

Le projet de rénovation du Voyeboeuf à Porrentruy va de l’avant. Ses responsables ont présenté jeudi après-midi quelques bonnes nouvelles pour la patinoire. Dans le cadre de l’extension du programme national de subventions d’installations sportives de hockey sur glace, la Confédération devrait soutenir l’agrandissement du Voyeboeuf, comme d’autres infrastructures de Suisse pour un montant de 6 millions de francs. Une enveloppe de 800'000 francs pourrait être allouée au projet ajoulot. Porrentruy aurait pour vocation de devenir un centre d’entraînement de l’équipe nationale de hockey des moins de 18 ans. Le président du comité de soutien, Claude Hêche, indique que quelques semaines par an une quarantaine de personnes vont donc utiliser cette infrastructure, mais vont aussi manger, dormir et visiter la région. Des retombées économiques et touristiques intéressantes pour l’ensemble du canton. Toutefois ces promesses dépendent de la validation de l’avant-projet par les communes du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy et du canton avant fin 2018.

 

Un calendrier serré

Fin 2018, l’avant-projet de la patinoire du Voyeboeuf devra être accepté. L’objectif des responsables de ce dossier est serré, mais impératif afin d’assurer la mise en service du stade de glace pour la saison 2020-2021 et d’obtenir la subvention de la Confédération. Pour maintenir le cap, le comité de pilotage a fait appel à des mécènes, à hauteur de 250'000 francs, afin de lancer le mandat de consolidation de l’avant-projet, ce qui a permis d’éviter d’être soumis à la loi sur les marchés publics. C’est donc ce consortium qui embauchera un bureau d’architectes, dont le contrat doit être signé la semaine prochaine. Le comité de pilotage a fait appel à deux bureaux extérieurs au canton, suite à un différend avec la section jurassienne de la Société suisse des ingénieurs et architectes. Un seul peut assurer le délai de livraison du dossier fin février. Ce bureau a d’ailleurs l’habitude de gérer des projets de patinoire. Le président du COPIL, Gérard Meyer, a affirmé que cette pratique n’est pas une entorse aux marchés publics mais permettra de maintenir le calendrier. Pour la suite, tous les bureaux d’architecture pourront à nouveau poser leur candidature pour obtenir le prochain mandat, soit de l’avant-projet à la fin du chantier.

 

Un second champ de glace aux normes de la NHL

Pour répondre aux exigences de la Confédération, le second champ de glace sera aux normes de la Ligue suisse de Hockey sur glace qui autorise les dimensions de la ligue nord-américaine. Ce serait alors la première surface en Suisse. L’assurance, selon les responsables, de louer l’infrastructure à des équipes qui doivent s'entraîner pour des compétitions en Amérique du Nord. /ncp

Une vidéo de soutien pour le projet de rénovation et d'agrandissement de la patinoire


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus