L’UDC veut une réorganisation de l’accueil des migrants

Le Jura doit revoir son accueil des migrants. Le député UDC Didier Spies est d’avis que l’Association ...
L’UDC veut une réorganisation de l’accueil des migrants

Le député agrarien Didier Spies a récemment déposé une motion auprès du Parlement jurassien : l’AJAM ne serait plus l’institution adaptée pour la gestion et l’accueil des migrants

Logo AJAM Logo AJAM

Le Jura doit revoir son accueil des migrants. Le député UDC Didier Spies est d’avis que l’Association jurassienne d’accueil des migrants n’est plus en mesure de répondre à cette tâche. Dans la motion qu’il vient de déposer au Parlement jurassien, l’élu agrarien demande que le Gouvernement réalise rapidement une analyse de la situation.

L’UDC constate que l’AJAM fonctionne sans président, poste qui n’a pas été repourvu, et que des questions se posent également au niveau de la direction, un audit interne est d’ailleurs pendant. En cause également  : l’afflux croissant de migrants et les montants importants dévolus à cette gestion. Alors que la Confédération finance les réfugiés durant les 5 premières années et les personnes admises provisoirement durant 7 ans, les coûts après ces délais sont à la charge du canton et des communes via l’action sociale. Et ces charges augmentent. Ces deux catégories devraient selon l’UDC être séparées dans leur gestion, la seconde devant plutôt être rattachée à l’action sociale. C’est pourquoi Didier Spies demande une analyse de fonctionnement de l’organisation pour l’accueil et la gestion des migrants et d’établir un rapport détaillé.

La direction de l’AJAM réserve sa réaction pour le moment. Elle préfère se prononcer une fois que la motion sera soumise au Parlement. /ich


Actualisé le

 

Actualités suivantes