Des essais de traçage pour la Doux à Delémont

Un colorant sera introduit à divers endroits en amont de la Doux, à Delémont, dans le but de ...
Des essais de traçage pour la Doux à Delémont

Un colorant sera introduit à divers endroits en amont de la Doux, à Delémont, dans le but de mieux comprendre comment fonctionne la source

traçage Doux Les essais de traçage de la Doux seront effectués à divers endroits (points rouges) en amont de la source comme le montre le carte ci-dessus.

La ville de Delémont veille à la protection de la Doux. Des essais de traçage avec un colorant – la fluorescéine – seront réalisés en amont de la source, dans le secteur du Bambois, à partir de mardi prochain. La campagne va durer six mois maximum. Elle entre dans le cadre d’une révision des zones de protection de la source menée par les SID, les Services industriels de Delémont. Les essais de traçage visent notamment à garantir la préservation de la source. Ils doivent également permettre de mieux comprendre les mécanismes d’alimentation de la Doux avec éventuellement la perspective d’améliorer son débat. Les essais ont été précédés d’une campagne de mesures géophysiques du terrain réalisées par l’EPFL et le bureau MFR.

 

Une source importante et possible eau verte

La Doux est vitale pour l’alimentation en eau de Delémont. Il s’agit de la plus importante des trois sources qui alimentent la capitale jurassienne. La Doux représente 60% des ressources en eau de Delémont. La source est toutefois vulnérable puisque son captage se situe en ville et que sa zone de protection se trouve en milieu agricole.

A noter encore que l’eau pourrait éventuellement prendre une couleur verte lors de la campagne de traçage à Delémont. Les SID demandent à la population de les informer, si tel devait être le cas. La coloration ne présente aucun danger pour la santé et l’eau restera parfaitement consommable. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus