Les bières locales continuent leur expansion

Bien que le marché suisse de la vente de bières soit en récession depuis 2011, les productions ...
Les bières locales continuent leur expansion

Bien que le marché suisse de la vente de bières soit en récession depuis 2011, les productions locales se portent bien. C’est notamment le cas dans le canton du Jura. Aucune saturation de la demande n’y est constatée

(photo d'illustration) (photo d'illustration)

Les brasseries locales de bières continuent d’avoir le sourire en Suisse. Dans un marché global en récession depuis 2011, elles tirent pourtant leur épingle du jeu. Les micros brasseries ont vu leurs ventes augmenter de 0,9  % sur l’exercice brassicole 2016-2017. Leur nombre ne cesse de croître. Elles étaient 724 il y a un an, elles sont 833 à la fin septembre de cette année.

De quoi se demander quand le marché sera saturé. Pour l’heure, les brasseurs locaux dans le Jura ne remarquent pas de tendance à l’affaissement de la demande. Julien Monnerat, qui produit 700 litres par mois de sa bière « La Filature » à Courchapoix n’arrive pas à suivre les commandes. Même constat du côté de « La Brassée du Chevrier » à Vermes. Simon Clerc y produit 1000 litres par mois et déclare « faire sa place avec une demande qui est là ». Du côté de Courroux cet état de fait se vérifie également. Benjamin Bost brasse 750 litres de sa « Black Pig » par mois. Il fait part d’une « croissance exponentielle » et n’arrive pas non plus à suivre la demande.

À l’avenir, les brasseurs locaux ne se posent pas de limites. Il reste encore une marge de progression importante selon eux, notamment en s’attaquant à la part de marché des grands brasseurs présents en Suisse. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus