Le ruisseau de Châtillon sera revitalisé…à Courtételle

Une seconde vie pour le ruisseau de Châtillon à Courtételle. Un projet de revitalisation a ...
Le ruisseau de Châtillon sera revitalisé…à Courtételle

Un ambitieux projet pour redonner vie au cours d’eau a été présenté lundi : il est le premier dans le Jura à recevoir le soutien du Fonds écologique de BKW

Le ruisseau de Châtillon à Courtételle Le ruisseau de Châtillon à Courtételle

Une seconde vie pour le ruisseau de Châtillon à Courtételle. Un projet de revitalisation a été présenté lundi. Choisi pour son potentiel d’amélioration de la biodiversité et l’engagement en ce sens de la commune, ce projet est le premier dans le Jura à bénéficier du soutien du Fonds écologique de BKW.

 

Des problèmes conséquents

Le ruisseau est soumis à plusieurs problématiques, dont un renforcement des berges fait avec les moyens du bord par les riverains. Des éléments ont été installés sans qu’ils n’aient rien à faire dans un ruisseau. Certains comportent même des risques en aggravant l’érosion. Le mur qui longe la halle des fêtes a vu ses fondations disparaître et menace de s’effondrer. Différents seuils émaillent par ailleurs le lit du cours d’eau, freinant la migration piscicole. Le projet présente donc un fort potentiel d’amélioration en termes de biodiversité.

 

Des travaux sur près d’un kilomètre

Le projet conçu en collaboration avec le bureau Biotec Biologie appliquée de Delémont prévoit l’aménagement de terrasses le long du ruisseau pour donner de l’espace au cours d’eau. Ces terrasses pourront être inondées, ce qui permettra la plantation d’une végétation indigène qui a souvent disparu le long des cours d’eau. Les nouveaux biotopes favoriseront certaines espèces, telles que papillons, libellules ou oiseaux. Les plantes choisies seront sélectionnées en consultation avec les riverains. Sur la parcelle appartenant à la commune, une zone nature sera créée, laissant la possibilité au cours d’eau de façonner son lit, et une mare de faible profondeur sera aménagée en faveur des batraciens. Une nouvelle passerelle traversera le ruisseau. Enfin, les seuils seront arasés, notamment à proximité des voies de chemin de fer et dans la zone de confluence avec la Sorne pour permettre aux poissons de remonter le cours d’eau.

 

Un coup de pouce indispensable de BKW

Les travaux sont devisés à environ un million de francs, dont un tiers sera financé par le fournisseur d’énergie, un tiers par la Confédération et le restant par la commune et ses éventuelles organisations partenaires. L’apport de BKW est d’autant le bienvenu que le projet n’a pas été retenu par le canton dans sa planification de revitalisation, notamment en raison de l’importance des travaux à engager et des installations qui le longent. L’Office de l’environnement vient toutefois de donner un préavis favorable au projet et se dit ravi qu’il puisse voir le jour.

 

Des travaux dans un an

Plusieurs rencontres avec les riverains sont prévues, dont la prochaine ce lundi soir. Une séance d’information à la population est également prévue le 21 décembre. Le plan spécial devrait être élaboré en début d’année prochaine dans l’objectif d’un dépôt public à l’été 2018. Sans écueil, le chantier sera lancé fin 2018 et s’étalera sur six mois environ. /ich


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus