« Le chancelier devait agir »

Le Conseil-exécutif estime que le chancelier a rempli son devoir en écrivant une lettre au ...
« Le chancelier devait agir »

Le Conseil-exécutif estime que le chancelier a rempli son devoir en écrivant une lettre au Ministère public dans une affaire qui ne concernait pas les recours contre le vote du 18 juin à Moutier

La Chancellerie d'Etat du canton de Berne Le chancelier du canton de Berne était intervenu auprès de la justice après un article du Jura Libre qui s'en prenait notamment à une collaboratrice de la Chancellerie d'Etat du canton de Berne

Le chancelier du canton de Berne n’est pas intervenu dans une affaire portant sur des faits de campagne liés à la votation sur l’appartenance cantonale de Moutier. Dans sa réponse à une interpellation de la députée PSA Irma Hirschi, le gouvernement explique en revanche que Christophe Auer a écrit au Ministère public à la suite d’un article paru dans « Le Jura Libre » du 3 mars 2017.

 

« Une obligation morale et légale »

Le chancelier est intervenu après que des propos ont été tenus contre une collaboratrice de la Chancellerie d’Etat bernoise. Dans l’article incriminé,  elle était qualifiée d’ « Obersturmführerin ». Christoph Auer a signalé dans une lettre au Ministère public que le terme « Obesturmführer » n’a été utilisé que dans les organisations SS durant le régime nazi, et que « l’Etat se doit de réagir de manière décidée » face à ce genre de calomnies. En ce sens, il n’a pas outrepassé ses compétences, bien au contraire, indique le Conseil-exécutif. Le gouvernement ajoute que la loi sur le personnel oblige le canton de Berne à assurer la protection de l’intégrité personnelle de ses collaborateurs. Le chancelier se devait donc d’informer l’autorité responsable de cette éventuelle atteinte à l’honneur.

 

Pas de lien avec les recours

Le canton de Berne ajoute encore que l’intervention du chancelier auprès du Ministère public n’a aucun lien avec le traitement des recours déposés contre le vote du 18 juin à Moutier, et qu’aucune mesure ne doit être prise pour garantir la séparation des pouvoirs. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus