Mini-révolution dans la péréquation financière

Il y a du changement dans la péréquation financière. Pas dans le mode de calcul, qui devrait ...
Mini-révolution dans la péréquation financière

Boncourt ne cavale plus en tête et a été dépassée par Les Breuleux dans le calcul de la péréquation financière

Argent Boncourt perd la tête des communes contributrices.

Il y a du changement dans la péréquation financière. Pas dans le mode de calcul, qui devrait subir un toilettage prochainement, mais dans le haut du classement des communes contributrices. Boncourt était jusqu’à maintenant la localité qui finançait quasiment à elle seule tout le système. Dorénavant Les Breuleux sont passés devant pour la première fois depuis l’entrée en souveraineté du canton.

 

Un exercice 2016 mitigé

Dans les chiffres, Boncourt va verser en 2018 1’270'000 francs, soit 900'000 francs de moins. Le budget 2018, qui sera présenté lundi soir en assemblée communale, prévoit un bénéfice de 840'000 francs. Le maire de Boncourt ne peut pas s’en réjouir puisque ça signifie que les rentrées fiscales en 2016 ont été moins bonnes que les années précédentes. De plus, la commune a dû effectuer un gros remboursement des impôts communaux. André Goffinet, qui va quitter ses fonctions dans trois semaines, appelle les futures autorités à être vigilantes.

 

2016, une année faste aux Breuleux

Les Breuleux ont donc signé un bel exercice en 2016. La localité taignone va contribuer à hauteur de 1’370'000 francs. Un bond de 850'000 francs par rapport à cette année. Le budget n’est pas encore défini mais devrait être positif. Cette somme importante a déjà été provisionnée pour qu’elle ne grève pas les comptes communaux, selon le conseiller communal en charge des finances, Thierry Paratte.

 

Et la queue du peloton

La troisième commune contributrice à la péréquation financière est Delémont à hauteur de 780'000 francs. Dans la queue du peloton, on retrouve Haute-Sorne, Val Terbi et Courrendlin, qui reçoivent au total 3,4 millions de francs.

 

Bientôt du changement

Un groupe de travail se penche actuellement sur le calcul de la péréquation financière. Leurs travaux devraient être terminés au printemps, selon le délégué aux affaires communales Raphaël Schneider. Les élus politiques empoigneront alors le dossier. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus