Courrendlin : 24 logements adaptés au Clos Brechon en 2019

Les appartements adaptés pourront évoluer en logements protégés, le projet comprend également ...
Courrendlin : 24 logements adaptés au Clos Brechon en 2019

Les appartements adaptés pourront évoluer en logements protégés, le projet comprend également un cabinet médical et un centre de jour

appartements adaptés Cette illustration représente le projet Clos Brechon à Courrendlin (photo: architecture.aj Sàrl)

Courrendlin étoffe son offre de logement à destination des personnes âgées. Vingt-quatre appartements adaptés vont voir le jour d'ici 2019 sur la zone du Clos Brechon. Deux immeubles vont en effet être construits à partir du printemps prochain à l'initiative de la Société coopérative immobilière du Cartel syndical. Les appartements adaptés de 2.5 et 3.5 pièces sont spécialement conçus pour les personnes âgées et à mobilité réduite mais s'adressent aussi aux autres résidents potentiels. Les architectes ont surtout voulu ces appartements évolutifs. L'idée est qu'ils deviennent à l'avenir des appartements protégés, à savoir des logements reliés à une structure médicale. Le projet abritera également un cabinet médical pour des médecins spécialistes ainsi qu'un centre de jour ou une unité d'accueil pour écoliers.

Des appartements appelés à devenir "protégés" explique Jean-Claude Prince

Libérer et revitaliser des maisons individuelles

Le projet répond par ailleurs à un réel besoin. « Une étude menée en 2013 a montré que 45 maisons familiales étaient occupées à Courrendlin par des personnes seules ou des couples isolés. En cas de souci de santé, au lieu de rejoindre des EMS, ces personnes pourront donc bénéficier de ces nouvelles constructions. Cela nous permettrait ensuite de pouvoir totalement rénover ces maisons et donc disposer de nouveaux logements », explique le maire de Courrendlin, Gérard Métille. Alors que le permis de construire vient tout juste d'être délivré, quelques personnes âgées ont déjà fait part de leur intérêt. Les loyers annoncés à 950 francs pour un 60 m2 et 1100 francs pour un 80 m2 devraient concourir à renforcer cette attractivité. /jpi

Un projet qui répond à un réel besoin selon Gérard Métille


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus