Le Jura reste le champion des libertés civiles

Selon une étude récente, le canton du Jura serait le mieux classé des cantons suisses en matière ...
Le Jura reste le champion des libertés civiles

Selon une étude d'Avenir Suisse, le canton du Jura est le meilleur élève du pays en matière de libertés civiles, pour la cinquième année consécutive

Drapeau jurassien L'étude calcule l'indice de liberté économique et civile de chaque canton. Au classement final, le Jura pointe à la sixième position. Il est le mieux classé des Romands.

Le Jura demeure une terre de libertés. Dans une étude du laboratoire d’idées Avenir Suisse publiée le 12 décembre, le canton arrive en tête des 26 cantons suisses en matière de liberté civile… et ce pour la 5e année consécutive. Par contre, pour ce qui est des libertés économiques, le Jura se positionne en avant-dernière position, juste devant Genève.

Publiée chaque année depuis 2009, cette étude propose de mesurer l’impact des lois et des institutions sur les libertés. Elle se concentre sur les libertés économiques et civiles. Pour chacune des deux catégories, 12 critères sont pris en compte. Les critères sont les mêmes pour tous les cantons, forcément, et certains résultats peuvent parfois surprendre.

En matière de protection des non-fumeurs, le Jura fait partie des bons élèves et pointe à la quatrième place, derrière Argovie, Appenzell Rhodes-Intérieures et Glaris. Autre statistique étonnante, le Jura fait partie du trio de tête en ce qui concerne l’installation de radars fixes. L’étude estime que si ces derniers ne sont pas installés pour des raisons de sécurité routière, ils constituent une restriction des libertés. Il n'y a, à ce jour, aucun radar fixe dans le canton, il n'est donc pas étonnant que le Jura soit bien classé.

Enfin, le canton termine en première position dans deux catégories : les droits politiques des étrangers et l’enseignement à domicile.

 

 

Pourrait mieux faire en matière d’économie

Tout n’est pas rose cependant non plus et ces bons résultats en matière de libertés civiles sont contrastés par le volet économique de l’étude. Là, le Jura termine à l’avant-dernière place, juste devant le canton de Genève. Malgré certains bons résultats, notamment en ce qui concerne l’équilibre des finances cantonales.

Du côté du canton du Jura, on prend les résultats de cette étude avec un enthousiasme mesuré. La ministre de l’intérieur, Nathalie Barthoulot, se réjouit naturellement de voir le canton figurer en tête du classement au niveau des libertés civiles. « Certains critères de l’étude, comme par exemple les droits politiques des étrangers, font partie du tissu-même du canton. C’est réjouissant de voir le canton figurer en tête de peloton.» En revanche, elle tempère l’avant-dernière place du Jura en matière de libertés économiques. « Si l’étude prenait en compte des critères comme le revenu disponible à la fin du mois des familles ou leur qualité de vie plutôt que l’heure de fermeture des magasins, le classement serait certainement différent. » /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus