Des autorités dans l’attente à Delémont

Les soupçons de fraude lors de l’élection du Conseil de ville de Delémont provoquent un scénario ...
Des autorités dans l’attente à Delémont

Les soupçons de fraude lors de l’élection du Conseil de ville de Delémont provoquent un scénario politique inédit dans la capitale jurassienne

Hôtel de ville de Delémont La situation politique de Delémont n'est pas encore éclaircie (photo: archives).

Les autorités de Delémont connaissent une situation paradoxale. Le nouveau Conseil communal à majorité de gauche issu des élections du 22 octobre a tenu ce lundi matin sa première séance. Du côté du Conseil de ville – qui a également basculé à gauche – la situation n’est pas encore éclaircie. L’UDC a déposé un recours pour des soupçons de captation de suffrages lors de l’élection du législatif et un effet suspensif a été prononcé. L’ancien Conseil de ville reste donc en fonction jusqu’à ce que la justice ait tranché. Le maire de Delémont dit vivre sereinement cette situation qui suscite des interrogations et des incertitudes. Dans l’entretien ci-dessous, Damien Chappuis souhaite toutefois une décision rapide :

La juge administrative, Carmen Bossart Steulet, nous a indiqué qu’elle pourrait statuer d’ici à la fin du mois. Sa décision peut ensuite faire l’objet d’un recours dans les 30 jours et le délai pour fixer une séance du Conseil de ville est fixé à dix jours. Le législatif delémontain devrait ainsi siéger sous sa forme actuelle au moins pour les deux premières séances de l’année, en janvier et en février. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus