Les tempêtes s’enchaînent et se déchaînent

L’année a commencé avec Eleanor, rapidement suivie par Evi. Friederike entre en scène ce jeudi ...
Les tempêtes s’enchaînent et se déchaînent

Depuis le début de l’année, la Suisse est balayée par des vents violents accompagnés de pluie et de neige. Trois tempêtes se sont succédées en trois semaines

La tempête qui s’est abattue mercredi matin sur l’Arc jurassien pénalise la circulation routière et ferroviaire. Des lignes électriques ont aussi été coupées. Au Val-de-Travers, Groupe E estime que 10'000 de ses clients sont privés d’électricité L'Arc jurassien a d'abord subi les assauts de la tempête Eleanor.

L’année a commencé avec Eleanor, rapidement suivie par Evi. Friederike entre en scène ce jeudi. La Suisse connaît un début 2018 extrêmement venteux. Trois tempêtes en trois semaines, c’est plutôt inhabituel, même si, selon Vincent Devantay, météorologue chez MeteoNews, il s’agit de conditions typiques pour la saison hivernale suisse. Le spécialiste explique que le retrait de l’anticyclone des Açores sur l’océan Atlantique a permis à un courant perturbé (le jet stream) de se rapprocher de la Suisse en amenant toute une série de tempêtes qui sévissent habituellement dans le nord du continent.
 

Du mieux pour la semaine prochaine

Un retour de l’anticyclone des Açores est prévu mardi de la semaine prochaine. D’ici là, le temps restera très perturbé avec des pluies abondantes entre dimanche et lundi. Un dernier coup de vent est d’ailleurs attendu lundi avec des vents pouvant atteindre les 80 km/h en plaine et les 120 km/h sur les crêtes du Jura. Par la suite, la situation va se calmer avec un retour du soleil et des températures qui devraient dépasser les 10 degrés sur le plateau et vers 1000 mètres. Si une amélioration à court terme se confirme, « on ne sait pas encore de quoi fin janvier et le mois de février seront faits. Est-ce que les tempêtes vont revenir ou pas ? Tout reste ouvert. », assure Vincent Devantay. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes