Les bulletins de vote seront recomptés à Delémont

Les Delémontains ne devront pas retourner aux urnes pour élire leur Conseil de ville. La juge ...
Les bulletins de vote seront recomptés à Delémont

Le recours du groupe UDC a été en partie accepté par la juge administrative dans une décision rendue publique mardi. Il y aura un recomptage des voix de l’élection au Conseil de ville mais pas de nouvelle élection

Image d'urne

Les Delémontains ne devront pas retourner aux urnes pour élire leur Conseil de ville. La juge administrative du Tribunal de première instance a rejeté cette option dans une décision dévoilée mardi. Elle a, en revanche, ordonné un recomptage des voix pour le législatif de la capitale jurassienne. Les élections communales de Delémont du 22 octobre dernier ont été entachées de suspicion de fraude électorale et de captation de suffrages. Le groupe UDC au Conseil de ville avait déposé un recours contre les résultats de l’élection le 31 octobre. Il obtient donc partiellement gain de cause, contre l’avis du Conseil communal.

 

Pas de recours mais une énigme

Le maire de Delémont entend bien « respecter la volonté de la juge administrative ». Damien Chappuis estime que cette décision « est une bonne chose, ça nous permet d’avancer dans ce dossier ». L’élu PCSI n’envisage pas de recours de la part du Conseil communal : « Il faut écouter la justice ». Quant à parler d’un désaveu des autorités delémontaines, Damien Chappuis le réfute. « On estime qu’on a fait notre travail. J’espère que le recomptage prouvera que les résultats sont conformes au premier comptage qui avait été effectué le 22 octobre ».

Il relève encore une énigme dans cette affaire. « Il y a eu, au niveau du Conseil communal, 53 bulletins jugés susceptibles d’être frauduleux. Est-ce qu’il faudra prendre en considération ces différents bulletins dans le recomptage ? », s’interroge-t-il sans avoir de réponse.

 

Un recomptage rapide

Tout pourrait désormais s’enchaîner très rapidement. Damien Chappuis estime que le bureau électoral pourrait être constitué cette semaine encore. Le recomptage pourrait, lui, intervenir la semaine prochaine. De quoi permettre au nouveau Conseil de ville de prendre rapidement ses fonctions.

Du côté des recourants, c’est la satisfaction qui prédomine. « On obtient en partie gain de cause, il faut savoir s’en contenter », avance Philippe Rottet. Le conseiller de ville UDC souligne que le recours de son groupe n’était pas infondé. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus