Davantage de monde mais moins d’argent pour la Ferme du bonheur

La Ferme du bonheur a fêté récemment ses vingt ans. Si son succès est grandissant, la fondation ...
Davantage de monde mais moins d’argent pour la Ferme du bonheur

La Ferme du bonheur a fêté récemment ses vingt ans. Si son succès est grandissant, la fondation peine davantage qu’à ses débuts à trouver des soutiens financiers

La Ferme du bonheur est en activité depuis 20 ans à Porrentruy. La Ferme du bonheur est en activité depuis 20 ans à Porrentruy.

Un succès grandissant mais un soutien qui s’érode pour la Ferme du bonheur. La fondation accueille depuis vingt ans des groupes d’enfants et de personnes handicapées à Porrentruy. De nombreux camps et semaines de vacances sont organisés sur place chaque année de Pâques à la St-Martin pour faire découvrir le monde agricole. Le nombre de personnes accueillies est passé de 200 au début de l’aventure à plus de 1'500 l’an dernier. Les visiteurs viennent de toute la Suisse romande mais particulièrement des cantons de Vaud et Genève. Les Jurassiens sont par ailleurs de plus en plus nombreux, selon le directeur et fondateur de la Ferme du bonheur, Gabriel Schenk.

 

Une situation financière délicate

Faire tourner l’établissement est toutefois devenu plus difficile qu’au début. Les dons accusent une baisse depuis quelques années. La fondation en a cependant grandement besoin pour financer la partie du budget qui ne peut pas être couverte par les frais d’inscription des visiteurs. Les responsables doivent trouver chaque année 50'000 francs, sachant que la Ferme du bonheur ne reçoit pas de subventions communale ou cantonale. « On se bat pour garder des prix abordables pour tout un chacun », indique le président du conseil de fondation, Patrick Oeuvray.

Les responsables recherchent activement de nouveaux donateurs. Ils ont également lancé il y a quelques semaines un projet de financement participatif sur le site heroslocaux.ch pour équiper la cuisine d’un nouveau four.    

 

Une émission comme point de départ

La Ferme du bonheur a vu le jour en décembre 1997, suite à la participation de Gabriel Schenk et de Patrick Oeuvray à l’émission « Les Rêves de vos 20 ans » diffusée sur la télévision suisse romande. Les deux Ajoulots avaient reçu le premier prix de la catégorie sociale et humanitaire doté de 50'000 francs. Un montant qui leur avait permis de lancer leur concept à Porrentruy. /alr  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus