« Il faut que l’aérodrome de Bressaucourt prenne son envol »

L’aérodrome de Bressaucourt veut faire parler de lui. Plusieurs manifestations en lien avec ...
« Il faut que l’aérodrome de Bressaucourt prenne son envol »

L’aérodrome de Bressaucourt veut faire parler de lui. Plusieurs manifestations en lien avec l’aviation seront organisées en 2018. Le but ? Attirer le public, mais surtout les pilotes.

aérodrome de Bressaucourt Les avions sont restés dans leur hangar vendredi, la faute aux nuages bas.

Inciter les pilotes à atterrir dans le Jura : l’aérodrome de Bressaucourt souhaite se faire connaître auprès des aviateurs. Pour 2018, le conseil d’administration et l’équipe de l’aérodrome ont décidé de réaliser une opération de promotion sans précédent.

 

Attirer des pilotes internationaux

« Nous allons contacter d’autres aérodromes pour nous faire connaître, en Suisse et ailleurs. Nous souhaitons dynamiser cette place », explique Marcel Meyer, le nouveau président du Conseil d’Administration de l’aérodrome. Actuellement, 8’000 mouvements ont lieu par année, mais Marcel Meyer et le chef de l’aérodrome, Sébastien Theurillat, espèrent atteindre les 10'000 mouvements. « Cela permettrait à l’aérodrome de Bressaucourt de prendre son envol… et de même, nous serions un peu plus sereins financièrement », déclare Marcel Meyer.

 

Présence d'un avion historique pour les portes ouvertes

Pour faire connaître l’aérodrome, plusieurs manifestations sont au programme en 2018. Comme chaque année, un week-end de portes ouvertes devrait avoir lieu au mois de juin. Cette année, Marcel Meyer et Sébastien Theurillat voudraient organiser l’événement sur le thème du débarquement de Normandie. Pour ce faire, un Dakota C-47 (DC-3) serait importé : « Cet avion est historique », selon Sébastien Theurillat.

D’autres manifestations auront lieu tout au long de l’année, notamment des sauts en parachute et un week-end hélicoptère. Plus d’informations à retrouver ici. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus