L’interconnexion des réseaux d’eau ne résoudra pas tous les problèmes

L’interconnexion des réseaux d’eau va occuper les communes ajoulotes ces prochains mois. Toutes ...
L’interconnexion des réseaux d’eau ne résoudra pas tous les problèmes

Si le réseau d’eau de l’A16 avait été relié avec la station de pompage des Champs Fallat, les habitants de Clos du Doubs auraient eu accès à de l’eau potable plus vite

St-Ursanne St-Ursanne, toujours privée d'eau

L’interconnexion des réseaux d’eau va occuper les communes ajoulotes ces prochains mois. Toutes les assemblées devront se prononcer sur la convention relative à la reprise du réseau d’eau de l’A16 par le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy. Une cession gratuite mais qui nécessitera par la suite environ un million de francs d’investissement si deux tiers des communes acceptent le projet. L’objectif est d’assurer une solution de secours en cas de pépin. C’est ce qui s’est passé à Clos du Doubs ces derniers jours. À la suite des inondations, l’eau n'était plus potable dans plusieurs villages de la commune. Si l’interconnexion avait été effective, les restrictions d’eau auraient quand même été nécessaires, selon le conseiller communal de Clos du Doubs en charge du dossier. Yves Charmillot explique que de toute manière, il aurait fallu purger l’ensemble du réseau souillé, puis effectuer des analyses sur la présence de germe. « Il y a un temps d’inertie dans ce genre de problèmes » rappelle Yves Charmillot. Toutefois, il est vrai que lorsque la conduite entre le réseau A16 et la source des Champs Fallat sera opérationnelle, il ne faudra pas attendre plus de trois jours avant de consommer à nouveau l’eau du robinet.

 

St-Ursanne toujours privée d’eau potable

Mardi, la commune de Clos du Doubs a informé qu’une partie des habitants pouvaient à nouveau consommer l'eau du robinet. Les mesures de restriction sont toujours d’actualité pour les résidents de St-Ursanne. Suite aux dernières analyses, il s’avère que des germes ont été détectés dans les conduites de ce secteur selon Yves Charmillot. Une nouvelle analyse a été mandatée, les résultats seront connus jeudi. Entre-temps, les responsables procèdent à une purge du réseau d’eau de St-Ursanne et effectuent une chloration de l’eau pour éviter la propagation de germes. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus