Impôts et échange automatique d’informations

L’envoi des déclarations d’impôt 2017 est en cours dans le Jura et le Service des contributions ...
Impôts et échange automatique d’informations

L’envoi des déclarations d’impôt 2017 est en cours dans le Jura et le Service des contributions rappelle les implications liées à l’échange automatique d’informations

Juratax La déclaration d'impôts et Juratax arrivent dans les foyers

C’est un moment pas très agréable qui se répète chaque année : les déclarations d’impôts 2017 sont arrivées ou vont arriver ces prochains jours. Les contribuables jurassiens ont jusqu’au 28 février pour les remplir. Une innovation à signaler cette année : la présence d’une nouvelle annexe qui permet de revendiquer en détail les dépenses liées aux frais de formation et de perfectionnement.

Pas moins de 73% des contribuables jurassiens ont rempli leur déclaration l’année dernière avec le logiciel JuraTax. Le programme n’est plus édité en CD-ROM et peut être téléchargé sur le site juratax.ch. Les contribuables jurassiens sont toutefois invités à utiliser la version en ligne.

 

L’échange automatique d’informations en vigueur

Le Service jurassien des contributions en profite, par ailleurs, pour rappeler une nouveauté importante en matière fiscale : l’échange automatique de renseignements avec l’étranger est entré en vigueur le 1er janvier 2017. La disposition vise à empêcher l’évasion fiscale sur le plan international. Les autorités fiscales suisses sont désormais automatiquement informées de l’identité des titulaires de comptes bancaires à l’étranger, notamment. Les personnes physiques et morales qui résident en Suisses et qui possèdent un compte dans l’Union européenne, par exemple, sont concernées. Les banques étrangères ont l’obligation d’informer les autorités fiscales helvétiques dont le Service cantonal des contributions. Les personnes qui possèdent des valeurs patrimoniales non déclarées à l’étranger ou qui y réalisent des revenus dont le fisc ignore l’existence ont jusqu’au 30 septembre prochain pour se dénoncer. Elles devront ainsi s’acquitter des impôts sur une période qui peut remonter jusqu’à 10 ans, selon l’importance du patrimoine. Le délai leur permettra d’éviter des conséquences pénales éventuelles, soit une amende supplémentaire. Le Service jurassien des contributions a d’ores et déjà reçu plus de mille dénonciations l’an dernier. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus