Aucune bombe à Delémont

Est-ce un plaisantin ou un malandrin qui a gâché le dimanche de Carnaval des Delémontains ? ...
Aucune bombe à Delémont

L’alerte à la bombe déclenchée dimanche soir a pu être levée dans la soirée sans qu’aucun engin explosif n’ait été découvert

Alerte à la bombe à Delémont Alerte à la bombe à Delémont

Est-ce un plaisantin ou un malandrin qui a gâché le dimanche de Carnaval des Delémontains ? La question reste entière. La police lance dans tous les cas un appel à témoin pour obtenir des renseignements sur l’homme qui a alerté ses services dimanche vers 18h30.

L’appel a été lancé au numéro d’urgence 117 depuis une cabine téléphonique de la Place Monsieur, vers la Porte de Porrentruy. Dans un message très court, l’homme annonçait avoir posé des bombes dans des établissements de la vieille ville et citait le bar El Nouar et le Shannon’s pub.

Des patrouilles de police se sont immédiatement rendues sur les lieux pour boucler la vieille ville. Les deux établissements ont été évacués, ainsi que les appartements situés au-dessus, puis également le bar le Zeus et le restaurant de la Cigogne. Le périmètre de sécurité a été étendu à toute la rue de la Préfecture et du 23-Juin. En raison du Carnaval, les lieux étaient bondés de fêtards, qui ont « bien joué le jeu », selon le responsable de la gendarmerie Gilles Bailat.

La police, accompagnée d’un conducteur de chien renifleur d’explosifs des garde-frontières, a effectué des contrôles dans les locaux des quatre établissements, mais n’a trouvé aucun objet suspect. L’alerte a pu être levée vers 22h. Le dispositif a mobilisé une cinquantaine d’agents de la police cantonale, locale et des garde-frontières.

 

Homme recherché

La police cantonale recherche activement l’individu qui a passé l’appel d’alerte. Toute personne en possession de renseignements est priée de l’en aviser au 032 420 65 65 ou au 117.

L’homme risque gros. Si son identité devait être découverte, il serait dénoncé au ministère public qui établirait les sanctions. La facture du dispositif policier mis en place pourrait alors lui être adressée.

 

Gros manque à gagner

Les fêtards ne sont pas les seuls à avoir eu la fête gâchée, quoique certains aient simplement changé de crémerie. Les bars évacués ont vu s’envoler avec l’évacuation de belles rentrées d’argent. Un tenancier d’un établissement de la vieille ville a évoqué un manque à gagner de plusieurs milliers de francs pour cette soirée festive. /ich

Les précisions du responsable de la gendarmerie, Gilles Bailat


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus