Les assemblées communales de plus en plus désertes

La politique communale intéresse de moins en moins les citoyens suisses. C’est ce que révèlent ...
Les assemblées communales de plus en plus désertes

Les Assemblées communales ont de moins en moins la cote en Suisse. La participation à ces rencontres a diminué de moitié durant les 30 dernières années

 Vallée de Delémont

La politique communale intéresse de moins en moins les citoyens suisses. C’est ce que révèlent les derniers chiffres du monitoring des communes. Depuis le début de ces statistiques en 1988, la participation à ces assemblées a presque chuté de moitié en Suisse. Un fléau qui touche surtout les communes de 1000 à 2000 habitants. Dans le Jura, la tendance à la baisse se vérifie également comme nous l’a confirmé Raphaël Schneider, le délégué aux affaires communales, mais dans une proportion moindre mais si aucun chiffre précis n’est disponible.

 

La mobilité pour explique ce phénomène

"La politique locale perd en importance, elle n’intéresse plus les citoyens", constate le politologue Andreas Ladner chargé de ce monitoring. Pour expliquer cette tendance, il évoque la mobilité croissante de la population. "Les gens ne travaillent plus là où ils habitent, le village n'a plus l’importance d’autrefois."

La participation aux assemblées reste plus élevée dans les petites communes. Mais la tendance est aussi à la baisse. Dans les municipalités de moins de 250 habitants, la participation a diminué de 2 points de pourcentage entre 2009 et 2016, à 21,5%.

Cette situation explique aussi pourquoi près de la moitié des communes suisses peinent à trouver des candidats pour des fonctions exécutives. /ami


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus