Le groupe ajoulot « Lagern » veut du rock sans fioriture

Jeune groupe formé en septembre 2017, « Lagern » a décidé de travailler à l’ancienne en enregistrant ...
Le groupe ajoulot « Lagern » veut du rock sans fioriture

Jeune groupe formé en septembre 2017, « Lagern » a décidé de travailler à l’ancienne en enregistrant sur des bandes analogiques

Pablo Lagares et Simon Prongué du groupe Lagern. Pablo Lagares et Simon Prongué du groupe Lagern.

C’est du rock « authentique » que veut proposer le groupe Lagern à son public. Ce jeune groupe de musique ajoulot créé en septembre 2017 vient de passer une semaine enfermé en studio à Alle, le temps d’y travailler et peaufiner ses projets. Les trois membres planchent sur la sortie d’un album pour la fin du Printemps mais veulent surtout proposer des sonorités hors du commun. Ils ont donc décidé de bosser à la manière de la vieille école.

Jérémie Pignard est allé à leur rencontre dans leur studio :

Romain, ingénieur son du groupe Lagern, ne jure que par l'analogique. Romain, ingénieur son du groupe Lagern, ne jure que par l'analogique.

Le groupe Lagern, de gauche à droite Romain Vauclair, Simon Prongué et Pablo Lagares. Le groupe Lagern, de gauche à droite Romain Vauclair, Simon Prongué et Pablo Lagares.

L’anecdote : « Lagern », ça vient d’où ?

Lagern est un groupe 100% ajoulot. Simon Prongué, 21 ans, le batteur, vient de Porrentruy. Etudiant à l’Ecole de culture générale à Delémont, il côtoie sur les bancs du conservatoire Pablo Lagares, 19 ans, guitariste du groupe originaire de Courgenay. Celui qui ne jure que par l’analogique et le matériel de puriste, c’est Romain Vauclair de Alle, là où il a construit de ses mains son studio « Pili Pili Prod » il y a une dizaine d’années. Lors de la mise en ligne sur internet de leur première composition, les trois musiciens se sont demandé quel nom donner à leur groupe. Simon, grand consommateur d’une boisson énergétique bien connue, s’est alors saisi d’une de ses canettes favorites et a pointé avec son doigt au petit bonheur la chance un mot sur celle-ci : « Lagern » (qui signifie « magasin » en allemand). Et leur premier morceau s’appelait Saccharose, un sucre présent dans cette même boisson. De quoi donner au groupe ses premières ailes…


Actualisé le

 

Actualités suivantes