Neuchâtel défie le Jura en matière de cuisine équilibrée

Le concours « Fourchette gourmande » mettra aux prises des élèves de 11e Harmos des deux cantons ...
Neuchâtel défie le Jura en matière de cuisine équilibrée

Le concours « Fourchette gourmande » mettra aux prises des élèves de 11e Harmos des deux cantons

Il suffit de se rendre à la sortie d’un collège pour constater que beaucoup d’élèves sont davantage « Mac Do que poireaux ». Et pourtant, allier plaisir et alimentation équilibrée, c’est possible. C’est en tout cas ce que veut démontrer le Label Fourchette verte dans le Jura et le programme Alimentation & Activité physique du canton de Neuchâtel. Les deux entités lancent le concours « Fourchette gourmande 2018 » entre élèves de 11e Harmos des deux cantons. Les candidats volontaires devront d’abord proposer sur papier un plat et un dessert équilibré autour du thème de la pomme. Deux groupes jurassiens et deux groupes neuchâtelois seront ensuite sélectionnés pour une finale durant laquelle ils devront préparer leur plat devant un jury.

Est-ce que la cuisine saine et équilibrée, ça parle aux jeunes ?

Un concours mis sur pied pour sensibiliser les élèves à la cuisine saine et équilibrée. Faut-il en déduire que nos jeunes mangent mal ? « On va plutôt vers une amélioration. On le voit dans les chiffres au niveau du surpoids », répond Tania Schindelholz de la Fondation O2 en charge du projet pour le Jura. Reste à se creuser la tête pour dénicher une bonne recette autour de la pomme qui rassemble toutes ces bonnes intentions. « De la compote, un crumble, du riz aux pommes, pomme-choucroute… », réfléchit à voix haute un groupe d’élève devant son collège. On s’aperçoit vite que la tâche n’est pas simple, même pour Tania Schindelholz. « Comme ça à chaud ce n’est pas facile. Je vais y réfléchir ! Mais la pomme peut très bien se retrouver dans le plat sous forme salée. Mais ça demande en effet de l’originalité et quelques questionnements pour sortir quelque chose de sympa ! » Les élèves de 11e Harmos ont jusqu’au 9 mars pour affiner leur recette sur papier avant de passer derrière les fourneaux pour la finale qui se déroulera le 5 mai à Neuchâtel. /jpi

Informations complémentaires et modalités de participation.

On constate une amélioration explique Tania Schindelholz


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus