Une opposition de styles pour la présidence de la CJA

Deux hommes sont candidats à la succession de Philippe Jeannerat à la présidence de la chambre ...
Une opposition de styles pour la présidence de la CJA

Deux hommes sont candidats à la succession de Philippe Jeannerat à la présidence de la chambre jurassienne d'agriculture

agriculture Photo: illustration

C’est une opposition des styles qui entoure l’élection à la présidence de la Chambre jurassienne d’agriculture (CJA). Deux hommes sont candidats à la succession de Philippe Jeannerat vendredi. D’un côté Nicolas Pape de Pleigne. Cet agriculteur de 43 ans et père de quatre enfants est membre du comité de la CJA. Sa candidature s’inscrit dans la continuité de ce qui a été fait jusqu’à présent. « J'ai passé quatre ans au sein du comité. Mais j'ai également des idées à mettre en place pour améliorer le quotidien des agriculteurs de la région.»

De l’autre Paul Choulat. Cet agriculteur de la Malcôte de 56 ans, connu pour son franc-parler, a créé la surprise en se portant candidat à la présidence. L'homme l'admet volontiers, il aime dire les choses. Mais il estime que ce trait de caractère est néanmoins compatible avec la fonction de président. «Je suis franc, mais je ne suis pas obtus. Je suis pour le dialogue.» S’il se présente c’est parcequ’il tient à défendre le monde paysan et certaines injustices dont il est victime. Il estime qu’il faut oser dire les choses et s’exprimer de manière ferme.

L'élection aura lieu vendredi matin. Un troisième candidat en la personne du Franc-Montagnard Vincent Wermeille s’est désisté. Il l’explique notamment en raison de son élection à la mairie de Saignelégier.

Le président sortant Philippe Jeannerat sera l'invité de La Matinale vendredi entre 7h15 et 7h30. /tna

La première décision de Nicolas Pape

La première décision de Paul Choulat


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus