« On n’arrive pas à répondre aux attentes des communes »

« Nous n’arrivons pas à répondre aux attentes des communes ». Ce sont les mots prononcés lundi ...
« On n’arrive pas à répondre aux attentes des communes »

Délégué aux affaires communales, Raphaël Schneider va quitter son poste fin mai. Il estime que les moyens manquent pour un travail optimal entre l’Etat et les communes. Le Gouvernement, lui, est en réflexion sur l’avenir

Communes Le Délégués aux affaires communales Raphaël Schneider (à droite) s'en va. Le ministre Charles Juillard et le Gouvernement jurassiens engagent une réflexion sur l'avenir des collaborations entre l'Etat et les communes. (photo: archive)

« Nous n’arrivons pas à répondre aux attentes des communes ». Ce sont les mots prononcés lundi sur RFJ par Raphaël Schneider, trois jours après l’annonce de son départ de l’Etat à la fin du mois de mai. Le Délégué aux affaires communales va réorienter sa carrière après sept années passées à l’administration cantonale jurassienne.

 

Raphaël Schneider a fait le point sur sa vision actuelle des relations entre l’Etat et les communes. L’Ajoulot estime que les communes doivent se donner des moyens pour tendre vers davantage d’autonomie, et qu’elles doivent en prendre conscience. L’AJC pourrait notamment œuvrer davantage pour offrir des prestations supplémentaires aux communes. A l’inverse, Raphaël Schneider pense aussi que les moyens humains accordés par l’Etat sont trop limités pour un travail optimal.

Raphaël Schneider

De son côté, le Gouvernement jurassien va profiter du départ de Raphaël Schneider pour repenser l’organisation de la collaboration avec les communes. Et contrairement au Délégué aux affaires communales, le ministre des finances Charles Juillard estime que les moyens mis à disposition par l’Etat ne sont pas insuffisants.

Charles Juillard


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus