Ederswiler exige des excuses

Une question au Parlement jurassien au sujet de possibles dépôts de déchets sur des parcelles ...
Ederswiler exige des excuses

Une question au Parlement jurassien au sujet de possibles dépôts de déchets sur des parcelles de la commune fâche les autorités d’Ederswiler

 L'entrée de la commune d'Ederswiler.

« Ederswiler n’est pas une décharge ». C’est le titre du courrier envoyé par les autorités de la commune à Baptiste Laville, exigeant des excuses de sa part. Le député suppléant du parti des Verts a interpellé le Gouvernement durant la séance du 28 février du Parlement jurassien. Il s’inquiétait d'un possible déversement de déchets d’excavation sur certaines parcelles d’Ederswiler. Le Gouvernement a répondu que le Conseil communal remplissait son rôle de police des déchets et collaborait bien avec l’office de l’environnement.

 

Une image négative

Mais l’intervention a profondément surpris et dérangé les autorités d’Ederswiler. Le maire, Pascal Willemin, soutient que les allégations de Baptiste Laville sont complètement fausses, qu'aucun dépôt de déchets n'a lieu dans la commune. Il regrette que le député n’ait pas pris directement contact avec les autorités et estime que ces propos donnent une image négative d’Ederswiler et du Conseil communal.

Les autorités attendent des excuses de la part du député, sans quoi elles envisagent d’entreprendre des démarches juridiques.

 

Une réaction « exagérée »

Baptiste Laville trouve cette demande terriblement exagérée. Il affirme que son intervention se basait sur des informations qui lui ont été transmises et qui ont été vérifiées, avec la volonté de faire évoluer une situation qui n’a pas bougé depuis 2016. Baptiste Laville considère que c’est son rôle d’élu de poser ce genre de questions, et qu’il l’a fait dans des termes pondérés. Il ne pense pas que des excuses publiques se justifient. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus