L’aide des communes pour documenter les nouveaux parents

Pro Juventute cherche des alternatives pour documenter les nouveaux parents, alors que depuis ...
L’aide des communes pour documenter les nouveaux parents

Pro Juventute cherche des alternatives pour documenter les nouveaux parents, alors que depuis le début de l’année l’œuvre jurassienne de secours ne participe plus aux frais engendrés par ces brochures

   Les fascicules proposés par Pro Juventute.

Pro Juventute se tourne vers les communes pour écouler ses brochures qui documentent sur les enfants. Depuis cette année, l’œuvre jurassienne de secours ne participe plus aux frais engendrés par les livrets proposés par l’association aux nouveaux parents. Pro Juventute s’est donc approchée des communes pour espérer obtenir le soutien que ne lui donne plus la fondation.

 

Certaines ont accepté l’offre, d’autres pas ou pas encore

Ces brochures d’une trentaine de pages sont conseillées par les professionnels de l’enfance. Elles documentent les phases de développement d’un enfant. La première série de livrets vaut 58 francs et donne des informations sur la première année de l’enfant. Depuis plusieurs années, ces frais étaient couverts par l’œuvre jurassienne de secours ou par la Fondation O2. Toutes les mamans jurassiennes qui accouchaient pour la première fois, soit environ 300 chaque année, recevaient une douzaine de brochures. Mais depuis cette année, aucune des deux fondations n’assume ces coûts, faute de moyens. Pro Juventute a donc demandé aux communes si elles pouvaient couvrir ces frais. Elles sont huit à avoir accepté pour le moment dans le Jura  : Boncourt, Haute-Ajoie, Courtedoux, Clos du Doubs, Courrendlin, Lajoux, Le Noirmont et Les Breuleux. Les autres ont refusé ou n’ont pas encore répondu.

Pro Juventute nous a signalé qu’elle allait les relancer et qu’il était important en Suisse romande de bien expliquer le contenu qui se trouve dans ces brochures. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus