Encore du travail pour valoriser les filières techniques

Les porteurs du projet #Bepog sont satisfaits quatre ans après le lancement mais ont conscience ...
Encore du travail pour valoriser les filières techniques

Les porteurs du projet #Bepog sont satisfaits quatre ans après le lancement mais ont conscience du chemin qu'il reste à parcourir pour rendre les métiers techniques plus attractifs

Le conseiller d'Etat bernois Christoph Ammann et son homologue Neuchâtelois Jean-Nat Karakash ont pu découvrir le Salon de la formation au terme de la parie officielle. Le conseiller d'Etat bernois Christoph Ammann (troisième depuis la gauche) et son homologue Neuchâtelois Jean-Nat Karakash (à droite) ont pu découvrir le Salon de la formation au terme de la parie officielle.

La valorisation des métiers techniques reste un défi de grande ampleur. Les cantons de Berne, du Jura, de Neuchâtel et de Vaud ont tiré vendredi à Moutier le bilan de leur projet commun #Bepog (Be part of the game). Il a été lancé il y a quatre ans avec pour but de renforcer l’attrait des métiers liés à l’industrie. Si les premiers résultats sont jugés positifs, avec 2'000 enfants et 300 enseignants qui ont pu participer à des projets, le chemin est encore long pour changer les mentalités. Il s’agit notamment de rapprocher davantage les enseignants et les milieux professionnels, qui se regardent parfois avec méfiance. De nouvelles activités ont aussi été présentées, par exemple pour faire découvrir les métiers techniques dans le cadre du Passeport vacances. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes