Au Salon du mieux-vivre, on écoute son cœur

Savoir écouter son cœur : c’est le message que tient à faire passer le Salon du mieux-vivre ...
Au Salon du mieux-vivre, on écoute son cœur

Savoir écouter son cœur : c’est le message que tient à faire passer le Salon du mieux-vivre, pour sa septième édition, qui se tiendra du 20 au 22 avril à Saignelégier

Les organisateurs du Salon du mieux-vivre : André Dunad, président, Martine Farine, Carole Tschäppät et Mario Giorgio. Les organisateurs du Salon du mieux-vivre : André Dunad, président, Martine Farine, Carole Tschäppät et Mario Giorgio.

Suivre « l’intelligence du cœur » pour faire ses choix de vie. Le Salon du mieux-vivre propose pour sa 7e édition de se pencher sur la voix intérieure, celle du ressenti. Du 20 au 22 avril, une centaine d’exposants et presque autant de conférenciers seront présents à Saignelégier.

 

Vidéos bien-être en live

Cette 7è édition sera numérique : le Salon du mieux-vivre a choisi d’innover et d’inviter une Youtubeuse, spécialisée dans le développement spirituel, Gwennoline. Elle filmera les invités du Salon, diffusera en live ces interviews sur les réseaux sociaux. De quoi mieux vivre avec son temps, comme l’explique Mario Giorgio, vice-président du Salon et expert en disciplines taoïstes : « Il me semble que c’est important d’utiliser tous les canaux possibles pour véhiculer des valeurs de bien-être et d’épanouissement. »

Cette année, le Salon du Mieux Vivre accueillera aussi l’artiste Lise Acéto et ses « Sweetdome ». Grâce à ces habitats géodésiques, elle souhaite proposer à chacun de trouver un espace d’habitation optimal, pour se sentir en harmonie.

 

Mieux vivre, c'est aussi mieux s'alimenter

Les visiteurs pourront aussi écouter Louis Derungs, lors d’une conférence prévue le samedi 21 avril et intitulée « Savoir s’écouter, le premier pas vers le bonheur intégral ». D’autres conférenciers, psychologues, artistes et thérapeutes seront présents, pour présenter leurs pratiques et débattre de sujets tels que la médecine préventive, l’utilisation des minéraux et des cristaux, ou encore l’alimentation. Un thème qui n’avait pas été retenu l’an passé, mais qui sera abordé cette année sous différents angles: la gestion du poids, ou encore la consommation de produits locaux. « Consommer local, ça permet en tout cas de mieux vivre avec la planète. Le fait de réduire les distances entre le producteur et le consommateur, c’est se faire du bien et faire du bien à l’environnement », estime Mario Giorgio.

Pour plus d’informations et découvrir les exposants et conférenciers présents au Salon du mieux-vivre, le site de la manifestation est à consulter ici. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus