La Confédération revoit son soutien à la Patinoire d’Ajoie à la hausse

L’Office fédéral du sport va augmenter son soutien de l’ordre de 200'000 francs. Les subventions ...
La Confédération revoit son soutien à la Patinoire d’Ajoie à la hausse

L’Office fédéral du sport va augmenter son soutien de l’ordre de 200'000 francs. Les subventions passeront de 800'000 francs à 1 million, en vue de faire du site de Porrentruy un centre de formation et d’entraînement des équipes nationales de hockey sur glace

Patinoire La Patinoire d'Ajoie est devisé à 29,5 millions de francs.

La Confédération va donner un coup de pouce supplémentaire à la nouvelle Patinoire couverte d’Ajoie. Le président du Comité de soutien du projet, Claude Hêche, nous a confirmé mardi que l’Office fédéral du sport allait revoir sa subvention à la hausse. Elle passera de 800'000 francs à 1 million, en vue de faire du site de Porrentruy un centre de formation et d’entraînement des équipes nationales de hockey sur glace.

La Patinoire d’Ajoie à Porrentruy fait partie des projets retenus par le Conseil fédéral dans son programme de subventions pour les installations sportives de hockey sur glace d'importance nationale. Six projets seront soutenus pour un montant global de six millions de francs. Lors des débats de la session de mars, le président du Comité de soutien de la nouvelle infrastructure ajoulote, Claude Hêche, est monté au créneau pour demander une répartition plus égalitaire entre les différents dossiers. Une requête acceptée à Berne, sous réserve de l’approbation du conseiller fédéral Guy Parmelin.

 

Un contrat de location de longue durée

Ce million de francs concerne, toutefois, le projet présenté avec les deux surfaces de glace. Selon Claude Hêche, il n’est pas possible aujourd’hui de dire ce qu’il adviendrait des subventions de l’OFSPO si le peuple ajoulot se prononçait en faveur de la variante avec un seul champ de glace.

Le conseiller aux Etats jurassien nous a également confié que des discussions sont en cours concernant le contrat de location dans le cadre du centre de formation et d’entraînement des équipes nationales de hockey sur glace. C’est une entente de longue durée qui devrait être paraphée, de l’ordre de 10 à 15 ans.

Concernant la recherche de fonds, un soutien de 235'000 provenant des milieux économiques a également pu être ajouté à l’enveloppe depuis le mois de mars. Il reste encore 1,750 million à trouver par le Comité de soutien. Les démarches se poursuivent, selon Claude Hêche. Pour rappel, le projet global est devisé à 27,8 millions. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus