Un livre qui place le patois à la portée de tous

L'ouvrage de Bernard Chapuis, « Notre Coénat, histoires patoises » propose des histoires courtes ...
Un livre qui place le patois à la portée de tous

« Notre Coénat, histoires patoises », un recueil d’anecdotes en patois et en français, vient de sortir de presse

Bernard Chapuis, patois L'ouvrage de l'Ajoulot Bernard Chapuis contient quarante histoires courtes en patois.

Un livre en patois pour garder une trace de notre patrimoine. L’ouvrage de Bernard Chapuis intitulé « Notre Coénat, histoires patoises » vient de paraître. Amoureux de cette langue avec laquelle il a grandi, Bernard Chapuis a déjà publié plusieurs livres sur le sujet, notamment des contes. Cet enseignant retraité propose aujourd’hui un recueil qui contient quarante histoires courtes. Ces chroniques ont été sélectionnées parmi plus de 300 textes publiés dans le Quotidien jurassien. Les histoires occupent une page chacune et sont issues de l’imagination de l’auteur, mais pas seulement. « J’ai chez moi un canevas dans lequel je note des phrases ou des idées que j’entends ici et là, explique Bernard Chapuis. Cela peut me servir de point de départ pour une histoire. Mais la source principale de mon inspiration reste mon enfance. »

 

Le français pour rester accessible

Le livre de Bernard Chapuis ne s’adresse pas qu’aux initiés. L’Ajoulot a également pensé aux lecteurs qui ne connaissent pas ou peu le patois. C’est pourquoi il a choisi d’accompagner chaque texte par une version française. Une adaptation plutôt qu’une traduction. « Il est impossible de retranscrire certaines nuances. Les deux langues sont un peu différentes et il est impossible de faire du mot à mot » précise Bernard Chapuis.

L’ouvrage a été réalisé en collaboration avec la maison d’édition D+P et la Société jurassienne d’Emulation (SJE). « L'une de nos missions est de donner de la visibilité et un support de diffusion à ceux qui travaillent à la sauvegarde du patrimoine, explique Martin Choffat, président de la SJE. Le livre de Bernard Chapuis rentrait dans ce cadre. Mais nous ne serions pas entrés en matière s'il n'avait pas été bilingue. »

L’ouvrage est disponible en librairie, auprès de la Société jurassienne d’Emulation ainsi qu’au Quotidien jurassien. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus