Le juge Maurice Paronitti blanchi

Maurice Paronitti n’a pas violé son devoir de réserve et de fidélité. Le juge biennois avait ...
Le juge Maurice Paronitti blanchi

Maurice Paronitti n’a pas violé son devoir de réserve et de fidélité. Le juge biennois avait été mis en cause par des députés du parti socialiste autonome qui lui reprochaient des propos tenus sur Facebook

Les deux messages incriminés sont l’œuvre de pirates, selon la Direction bernoise de la magistrature. (Photo: archives) Les deux messages incriminés sont l’œuvre de pirates, selon la Direction bernoise de la magistrature. (Photo: archives)

Le compte Facebook de Maurice Paronitti a bien été piraté. La Direction bernoise de la magistrature a rendu ses conclusions concernant une affaire qui avait agité les réseaux sociaux en septembre dernier. Le juge biennois était alors accusé par des députés autonomistes d’avoir tenu des propos déplacés sur son compte Facebook, notamment concernant la vague de licenciement qui avait touché la verrerie de Moutier. Selon les autorités compétentes, le magistrat a pu démontrer de manière compréhensible qu’il n’était pas l’auteur des commentaires en question, son compte ayant été piraté. Le président du Tribunal « n’a donc pas violé son devoir de réserve et de fidélité ». Aucune mesure supplémentaire ne sera prise dans cette affaire. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus