La bataille des chiffres est engagée sur la patinoire à Porrentruy

Le MCCR, le Mouvement des communes et citoyens responsables, conteste le projet de rénovation ...
La bataille des chiffres est engagée sur la patinoire à Porrentruy

Le MCCR, le Mouvement des communes et citoyens responsables, conteste le projet de rénovation et d’agrandissement de la patinoire d’Ajoie et de Clos du Doubs à Porrentruy et présente un rapport réalisé, à sa demande, par un expert

MCCR, Mouvement de communes et citoyens responsables Le rapport de Bernard Dafflon a été présenté par trois membres du MCCR (de gauche à droite: Romain Schaer, Benoît Bleyaert et Romain Christe).

Le rapport d’expert commandé par les opposants au projet de rénovation et d’agrandissement de la patinoire de Porrentruy est désormais connu. Le document a été présenté vendredi après-midi par le MCCR, le Mouvement des communes et citoyens responsables. L’analyse a été réalisée par Bernard Dafflon, professeur en finances publiques à l’Université de Fribourg. Le document remet en cause plusieurs aspects du projet porté par le SIDP qui présente deux variantes : une avec deux champs de glace pour une somme de 27,8 millions de francs et l’autre avec une seule surface pour un coût de 20,3 millions.

 

Investissements, charges de fonctionnement et santé financière des communes

Le premier aspect mis en lumière par l’expert concerne la charge d’investissement des communes. Le document l’estime à 10'377'000  francs pour un champ de glace alors que le SIDP avance un chiffre de 11 millions. Selon l’analyse, le coût d’investissement pour les communes se situe à 13'777'000 francs pour les deux champs de glace, contre 13 millions selon Syndicat intercommunal du district de Porrentruy.

Une autre réserve porte sur les taux d’intérêt fixés sur une période de 10 ans comparée à la durée d’amortissement qui est de 30 ans, ce qui augmente le risque d’incertitude sur les taux futurs qui pourraient remonter.

Quant aux charges annuelles de fonctionnement, l’expert les évalue à 674’280 francs pour une surface de glace, soit un peu moins que le SIDP qui table sur 731'000 francs. Elles se monteraient à 920'000 francs pour deux champs de glace, contre un chiffre de 885'000 francs, selon le SIDP. L’expert juge, par ailleurs, que les augmentations des locations des utilisateurs sont très importantes et le risque que ces derniers ne puissent plus, à terme, payer leurs charges, augmenterait la facture des communes. Dans un tel cas de figure, le MCCR avance des charges annuelles de plus d’un million de francs pour un seul champ de glace et de plus de 1,4 million pour deux surfaces.

Enfin, le dernier point concerne la santé financière des communes dont 11 sur 21 présentent une capacité d’autofinancement jugée mauvaise, relève l’expert sur la base du dernier rapport – celui de 2016 - publié récemment par le canton.

Le maire de Coeuve et président du MCCR, Benoît Bleyaert, évoque les conclusions qu’il tire du rapport de Bernard Dafflon :

Quant au SIDP, il n’a pas pris connaissance du rapport de l’expert mandaté par le MCCR et ne souhaite donc pas réagir dans l’immédiat. La votation sur la rénovation et l’agrandissement de la patinoire à Porrentruy aura lieu le 1er juillet dans les communes d’Ajoie et de Clos du Doubs. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus